Pete Sampras, lauréat de l'Open d'Australie en 1994
Pete Sampras, lauréat de l'Open d'Australie en 1994 | TORSTEN BLACKWOOD / AFP

Djokovic dans les pas de Sampras et Federer

Publié le , modifié le

Novak Djokovic a énormément souffert pour venir à bout de Stan Wawrinka (1-6, 7-5, 6-4, 6-7, 12-10 après 5h02) en huitièmes de finale à Melbourne. Becker, Sampras ou Federer ont déjà connu pareille cas de figure avant de triompher ici. Un exemple à suivre pour le Serbe qui affronte Ferrer jeudi en demie.

1991. Becker le miraculé

Au troisième tour de cet Open d'Australie, Boris Becker affronte Omar Camporese. L'Italien n'est pas un inconnu mais personne ne lui donne réellement une chance de battre le triple vainqueur de Wimbledon. L'Italien revient pourtant de deux manches à rien pour arracher un cinquième set. Il défend crânementses chances avant de tomber les armes à la main. Becker s'impose 7-6, 7-6, 9-6, 4-6, 14-12. L'Allemand battra ensuite tranquillement Wayne Ferreira, Guy Forget, Patrick McEnroe puis Ivan Lendl (1-6, 6-4, 6-4, 6-4) pour remporter son premier Australian. Et son 5e sacre en Grand Chelem.

1994. Sampras découvre Kafelnikov

Au deuxième tour à Melbourne, Pete Sampras rencontre Ievgueni Kafelnikov, futur vainqueur à Roland et en Australie. Le Russe, pas encore 20 ans, est quasiment inconnu du grand public. Il pousse pourtant le numéro 1 mondial au cinquième set. L'Américain finit par arracher la victoire 9 jeux à 7 dans la manche décisive. Il déroulera ensuite contre ses autres adversaires (dont Ivan Lendl et Jim Courier) avant de terrasser son compatriote Todd Martin en finale (7-6, 6-4, 6-4). C'est le premier sacre en Australie du futur recordman des succès en Grand Chelem. Son 4e Majeur à l'époque.

1997. Les travaux d'Hercule de Sampras

En huitièmes de finale de l'Australian Open, Pete Sampras se trouve confronté à Dominik Hrbaty. Le numéro 1 mondial n'en mène pas large face au Slovaque dont le coup droit en terrifie plus d'un. Mené un set à rien puis contraint à disputer une cinquième manche, il s'en sort avec l'expérience du vieux briscard (6-7, 6-3, 6-4, 3-6, 6-4). Il piochera également en quarts contre Albert Costa (6-3, 6-7, 6-1, 3-6, 6-2) avant de battre Tomas Muster et Carlos Moya à chaque fois en trois sets. Son deuxième et dernier titre à Melbourne, trois ans après. Son 9e titre du Grand Chelem.

2006. Haas pousse Federer dans ses retranchements

En huitièmes de finale à Melbourne Park, Roger Federer souffre pour se débarrasser de Tommy Haas. L'Allemand l'entraîne dans une cinquième manche périlleuse mais le Suisse en vient à bout (6-4, 6-0, 3-6, 4-6, 6-2). Le numéro 1 mondial sort ensuite Nikolay Davydenko et Nicolas Kiefer avant de battre Marcos Baghdatis en finale. A chaque fois solidement, en quatre sets. Il remporte ainsi son deuxième titre en Australie (sur quatre pour, série en cours), le septième sacre en Majeur de sa carrière.