Grigor Dimitrov qualifié pour les quarts de finale à Melbourne
Grigor Dimitrov qualifié pour les quarts de finale à l'Open d'Australie | MAL FAIRCLOUGH - AFP

Dimitrov enfin au rendez-vous des quarts

Publié le , modifié le

Girgor Dimitrov, tête de série numéro 22 à Melbourne, s'est qualifié pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière en écartant l'Espagnol Roberto Bautista, en quatre sets 6-3, 3-6, 6-2 et 6-4. Présenté comme un futur talent du tennis mondial, Dimitrov passera un test grandeur nature puisqu'il devra affronter Rafael Nadal, vainqueur de Nishikori 7-6, 7-5 et 7-6, au prochain tour.

"Baby Federer" grandit petit à petit. Capable de coup d'éclat, comme le montre sa victoire sur Djokovic à Madrid la saison dernière, Gigor Dimitrov tardait à prouver son immense talent en Grand Chelem. Dans une partie de tableau certes, abordable, même s'il a battu Raonic au tour précédent, Dimitrov tient enfin son rang. Tient-il ici son déclic ? Tout reste à faire encore. Néanmoins, il n'a pas été rattrapé par le stress par à Roberto Bautista Augut, tombeur notamment de Del Potro (N.5) au deuxième tour. Maîtrisant son adversaire, malgré une baisse de régime dans le second set, le Bulgare devient le premier joueur de son pays à atteindre les quarts de finale en Grand Chelem.

Rendez-vous avec Nadal

Au prochain tour, Girgor Dimitrov sera confronté à nul autre que Rafael Nadal, le numéro un mondial et terreur du circuit sur dur depuis août dernier. En carrière, le Bulgare a affronté trois fois l'Espagnol pour autant de défaites. La dernière en date remonte au Masters 1000 de Cincinnati en août dernier, rencontre remportée par Nadal en trois sets 6-2, 5-7 et 6-2. A l'image de ce match, Dimitrov est toujours parvenu à prendre un set à Nadal. S'il veut entrer dans la classe des grands par la grande porte,

Dimitrov va devoir réaliser un grand match pour espérer ne serait-ce qu'accrocher un Rafael Nadal, accroché mais finalement vainqueur en trois sets de Keï Nishikori. Le Japonais a tenu bon dans chaque set face au "Taureau de Manaco" mais doit s'incliner 7-6 (3), 7-5, 7-6 (3). Nishikori a eu sa chance mais à l'image du troisième set dans lequel, mené 4-1, il est revenu à 5-4 pour servir pour le set, le Japonais a craqué dans les moments chauds, ratant notamment beaucoup de coups droits "faciles". Face à Nadal, ces choses-là ne pardonnent pas et "Rafa" a su serrer le jeu au bon moment. 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Open d'Australie