Kim Clijsters trophe Open d'Australie 2011 conférence de presse
Kim Clijsters | AFP - William West

Clijsters: "Gagner Roland-Garros"

Publié le , modifié le

Kim Clijsters a confié toute sa joie d'avoir remporté l'Open d'Australie samedi, au terme d'un match "très intense jusqu'à la dernière frappe" où elle a dû surmonter la perte du premier set pour inverser la tendance contre la Chinoise Li Na. La Belge, qui effectue sa dernière saison entière sur le circuit, vise maintenant un sacre à Paris, début juin sur la terre battue.

Q: C'est rare de vous voir avec la larme à l'oeil après une victoire. Est-ce un tournoi spécial pour vous ?
R: "Ils me donnent tous des émotions. Ce qui m'émeut le plus, c'est que c'est très intense jusqu'à la dernière frappe, et tout d'un coup, c'est fini. C'est un tel soulagement. Et puis j'étais un peu incrédule d'avoir réussi à retourner la situation. Gagner comme cela, cela signifie beaucoup. C'était un match si intense."

Q: Comment avez-vous renversé la vapeur ?
R: "Au premier set, elle a tout fait mieux que moi. Ses frappes étaient plus lourdes, plus longues. Elle retournait mieux. Elle jouait vraiment très bien. Après le premier set, j'ai pensé à ce que je pouvais faire de différent pour casser son rythme, essayer de plus la faire gamberger. J'ai essayé de varier plus mon jeu, en mettant plus de slice, en relevant la balle pour la pousser à commettre des fautes directes. J'ai vu que ça la mettait plus en difficulté et je me suis accrochée à cela."

Q: Vous avez semblé en difficulté au service, pour quelle raison ?

R: "Beaucoup de filles retournent bien. Il y a vraiment la pression de bien servir. Et plusieurs fois -et je pense que c'est l'une de mes faiblesses- je n'ai pas bien terminé mon mouvement de service. Comme je savais que c'était une bonne relanceuse et qu'elle allait me mettre beaucoup sous pression, j'anticipais le prochain coup dans ma tête. Et je pense que ce n'est pas une bonne attitude à avoir quand on sert. Le mouvement doit être complet pour avoir un meilleur impact. Mais j'ai réussi à faire quelques bonnes premières balles aux deuxième et troisième sets."

Q: Vous avez 27 ans. Comment voyez-vous la suite de votre carrière ?

R: "C'est probablement ma dernière saison entière. Je voudrais aussi essayer d'aller jusqu'au jeux Olympiques (de Londres en 2012). Je n'ai jamais participé aux jeux Olympiques. Après on verra. Mais quand j'ai repris la compétition (en août 2009), j'avais plutôt les JO en tête. Je ne pensais pas que les choses iraient aussi bien et aussi vite. Je pensais que cela prendrait un peu plus de temps pour me remettre dans le rythme, retrouver la routine de voyager avec ma famille et tout ça".

Q: Votre prochain grand objectif, c'est Roland-Garros ?

R: "Ces deux derniers mois, je me suis vraiment concentrée sur mon été australien. Maintenant j'ai besoin de faire une pause, de ne plus penser à mes objectifs. Mais évidemment, Roland-Garros est un tournoi où j'ai envie de réussir. Pour l'instant, je suis juste ravie d'avoir gagné celui-là. Je ne pense pas au reste, cela arrivera probablement après la Fed Cup (week-end du 6-7 février), quand je serai chez moi pour quelques semaines. Là je prendrai le temps de m'asseoir avec l'équipe et de décider du programme pour le reste de l'année."

AFP