Benoit Paire
Benoit Paire | AFP

Benoit Paire et 11 Français dans les qualifications de Melbourne

Publié le , modifié le

A une semaine du début de l'Open d'Australie, le tableau de qualifications du premier tournoi du Grand Chelem a été dévoilé. Pas moins de douze Français passeront par cette première étape pour tenter d'entrer dans le tableau finale, au terme de trois tours. Parmi eux, Benoît Paire, 24e mondiale au plus haut mais blessé la saison passée et tombé au 134e rang, qui affrontera le Suédois Elias Ymer (212e).

Après la Hopman Cup pour mise en jambes, Benoît Paire commence vraiment sa saison à Melbourne. Mais avec quelques jours d'avance. Contrairement aux quatre précédentes éditions, il n'est pas intégré au tableau final, et doit donc passer par les qualifications. Blessé au genou une grande partie de l'année 2014, il est retombé au 134e rang mondial. Il doit ainsi refaire "ses classes", et cela passera par un jeune Suédois de 18 ans au 1er tour, Elias Ymer. Pour retrouver un tableau final qu'il avait quitté l'an dernier au 3e tour après avoir battu Nick Kyrgios au 2e, l'Avignonnais bénéficie d'un statut de tête de série N.18. Il pourrait devoir écarter de son chemin, lors du 3e et dernier tour de qualifications, un autre Français, Pierre-Hugues Herbert, tête de série N.3, qui affronte pour commencer le Coréen Hyeon Chung (169e mondial). 

Autre ancien membre du Top 100, Nicolas Mahut repasser aussi par la case "qualifs". Il connaît bien cet obstacle pour l'avoir franchi à trois reprises en Grand Chelem, dont une fois à Melbourne en 2011. 37e mondial en mai dernier, il est désormais 114e mondial. Sa tête de série N.6 ne lui a pas évité un adversaire expériementé, un autre "ex", le Tchèque Jan Hernych (200e mondial) qui a atteint au mieux le 59e rang mondial. Autre trentenaire habitué des qualifications de Grand Chelem: David Guez (195e à l'ATP). Pour lui, ce ne sera pas facile face à Lukasz Kubot (33 ans, 162e mondial). Vincent Millot (N.31) a franchi le cap de ces qualifications australiennes à deux reprises (2011 et 2014), et rêve de faire de même après avoir affronté, au 1er tour, l'Irlandais Louk Sorensen (217e).

Dans la jeune génération, la belle révélation de Roland-Garros 2014, Laurent Lokoli (259e), a un défi à relever face au Serbe Bozoljac (207e). Idem pour Jonathan Eysseric (245e) contre l'Italien Arnaboldi (178e), pour Gianni Mina (241e) face au Slovaque Kovalik (203e), pour Tristan Lamasine (229e) opposé au Britannique Edmund (192e). Méfiance également pour Mathias Bourgue (256e), opposé à l'Australien Omar Jasika (17 ans, 567e), vainqueur de l'US Open juniors en 2014. Enzo Couacaud (19 ans, 239e) se teste face au joueur de Taipei Yang Tsung-Hua (257e).