Azarenka est devenue grande

Azarenka est devenue grande

Publié le , modifié le

La Biélorusse Victoria Azarenka a remporté l'Open d'Australie en battant en finale la Russe Maria Sharapova en deux sets 6-3, 6-0, samedi à Melbourne. A 22 ans, la N.3 mondiale obtient son premier titre de Grand Chelem à sa première tentative. Elle s'empare également de la place du N.1 aux dépens de la Danoise Caroline Wozniacki.

RETROUVEZ LE TABLEAU FÉMININ DE L'OPEN D'AUSTRALIE 2012

Victoria  Azarenka a réussi à évacuer sa nervosité initiale pour finalement trouvé les armes et les ressources pour faire plier Sharapova et la pousser à commettre de nombreuses fautes directes. Azarenka, qui partage d'ailleurs avec son adversaire du jour le fait d'être née dans un pays de l'ex union soviétique avant de partir très jeune s'entraîner aux Etats-Unis, a souvent craqué dans sa carrière dans les moments de tension.Elle a longtemps été trahie par  une condition physique pas à la hauteur et un mental trop friable. Mais cette fois elle avait prévenu "j'ai grandi en tant que joueuse, en tant que personne, j'ai essayé d'apprendre de mes erreurs passées et de m'améliorer".  En demi-finale déjà contre la Belge Kim Clijsters, la tenante du titre, elle était parvenue à chasser ses démons en gardant sa contenance dans une fin de match  explosive.

Et même si dans cette finale, elle a encore paru un peu fébrile en début de match, perdant son premier jeu de service après deux doubles fautes, la jeune Biélorusse a montré qu'elle avait effectivement progressé dans la gestion des évènements. Elle a rapidement balayé son mauvais début de partie, pour commencer à s'imposer dans l'échange, grâce à une plus grande mobilité, avant d'aligner 12 jeux contre un seul à la Russe, qui a commis beaucoup trop d'erreurs (30 fautes directes contre 12 à Azarenka).      

Nouvelle N.1 mondiale

Après un premier set disputé, où Sharapova a essayé de résister en s'appuyant sur sa puissance, le deuxième a été à sens unique, avalé en 36 petites minutes par Azarenka, qui a confirmé qu'elle était bel et bien entrée dans la cour des grandes, en décrochant enfin un Grand Chelem. Sharapova (N.4), 24 ans, devra elle patienter pour gagner son quatrième titre. Sa dernière victoire remonte à 2008 à Melbourne. Sa carrière a ensuite été perturbée par une sérieuse blessure à l'épaule droite. Elle a aussi  remporté Wimbledon en 2004, et l'US Open en 2006. C'est la  deuxième défaite en finale d'un Grand Chelem en quelques mois pour  la Russe, contre des joueuses incarnant la relève.

Elle s'était inclinée en  2011 à Wimbledon contre la Tchèque Petra Kvitova, qui elle aussi jouait là sa  première finale d'un tournoi de ce niveau. Sharapova, qui serait devenue N.1 mondiale en cas de victoire, un fauteuil  qu'elle a occupé pour la dernière fois en juillet 2008, grimpera lundi à la 3e  place du classement WTA. Kvitova conservera la deuxième place. "Aujourd'hui, elle a été bien  meilleure que moi", a reconnu la Russe. "J'ai vécu de grands moments ici, mais  aussi de dures défaites. Aujourd'hui ça en est une. Mais je reviendrai.". Car effectivement, la roue tourne très vite sur le circuit féminin, et les occasions ne sont pas si nombreuses d'étoffer son palmarès..  

Un palmarès qui prend un plus de relief pour Victoria Azarenka. qui n'avait jusque là que 9 victoires en tournoi, et n'était jamais allé plus loin qu'une demi-finale à Wimbledon en Grand Chelem. Mais après une belle année 2011,  qui l'a vu atteindre le troisième rang  mondial en septembre, elle ne cessait de progresser et de placer la barre de plus en plus haute en 2012. Elle est invaincue depuis le début de l'année, après avoir également remporté le tournoi de Sydney , et il était évident qu'elle allait frapper un grand coup, que cela allait finir par se concrétiser dans un grand tournoi. C'est chose faite à Melbourne avec son 1er Grand Chelem, et surtout en s'installant sur la première marche du podium mondial, dont elle ne sera sans doute pas facile à déloger.

 "J'ai vécu un mois incroyable en Australie et c'est un rêve qui se  réalise", a déclaré Azarenka lors de la cérémonie des récompenses, avant de  remercier son équipe, ses amis, ses parents et sa grand-mère, "la personne qui  m'inspire le plus dans ma vie." a-telle déclaré après sa victoire. 

Maria Sharapova: "Elle a tout fait mieux que moi  aujourd'hui. J'ai eu quelques bons premiers jeux et ça a été tout. Après c'est  elle qui a attaqué la balle la première, frappé fort et été agressive. Moi, j'étais celle qui courait comme un lapin, cherchant tout le temps à recoller.  Elle était un peu plus rapide. Son premier coup était plus fort. (Pour  expliquer son nombre de fautes directes) Je sentais que je n'étais pas assez  agressive et je savais que je devais l'être pour gagner. Il n'y avait aucune chance que je gagne si je la laissais dicter l'échange, être agressive et  chercher les lignes. Mais peut-être que j'en ai trop fait. Au début, ce n'est  pas juste qu'elle faisait des erreurs. Il y avait une raison si elle les  faisait. Mais après, la lumière s'est éteinte de mon côté. C'est difficile. Evidemment, une finale c'est un beau résultat, mais c'est toujours dur de  perdre. Mais je suis fière d'être allée aussi loin. Ça faisait quelques années  que je n'avais pas été en finale en Australie.C'est une bonne manière de  commencer l'année. Il y a beaucoup de choses qui m'attendent cette année. Aller jusque-là c'est bien, surtout après ne pas avoir joué de matches pendant trois  mois. Je ne savais honnêtement pas à quoi m'attendre par rapport à ma santé et  à mon niveau de jeu."

francetv sport @francetvsport

Open d'Australie