Aucun Français en quarts, Sharapova out

Aucun Français en quarts, Sharapova out

Publié le , modifié le

Avec les éliminations de Stéphane Robert et Jo-Wilfried Tsonga en huitièmes de finale, il n'y a plus le moindre représentant français à l'Open d'Australie. Du côté du tableau féminin, les surprises s'enchaînent et la voie est libre pour Azarenka.

Disputer à 33 ans un premier huitième de finale de Grand Chelem n'est pas évident à gérer mentalement. C'est sans doute ce qui a perturbé Stéphane Robert, qui était en outre opposé au quatrième joueur mondial, Andy Murray. Classé 119e à l'ATP, le Français a eu du mal à rentre dans son match. Une fois libéré, il est parvenu à prendre un set à l'Ecossais, mais après cinq balles de match, Robert s'est finalement incliné contre le triple finaliste de l'Open d'Australie (2010, 2011 et 2013).

Federer est en forme

Finaliste, Jo-Wilfried Tsonga l'a été en 2008 à Melbourne. Mais cette année, son chemin a été stoppé net par un certain Roger Federer. Le Suisse qui n'avait pas croisé la route d'un membre du Top 30 cette année, a rapidement fait taire ses rares détracteurs en s'imposant 6-3, 7-5, 6-4. Solide au service, toujours aussi brillant à la volée, et surtout mieux préparé tactiquement, celui qui est désormais coaché par Stefan Edberg, a totalement maîtrisé sa rencontre. Pris rapidement à la gorge, le Manceau n'a jamais vraiment pu se libérer face à un joueur qui lui avait déjà barré la route l'an passé en quart de finale. Federer jouera face à Murray son quart de finale, sachant que ce dernier a souffert de crampes en fin de match contre Robert.

Azarenka vers le triplé

L'élimination la veille de Serena Williams avait déjà chamboulé le tableau féminin. Avec cette fois la sortie de piste de Maria Sharapova, une joueuse peut se frotter les mains. Tombeuse de l'Américaine Sloane Stephens (6-3, 6-2), Victoria Azarenka fait désormais figure de grande favorite, d'autant qu'elle n'a perdu que 19 jeux en quatre matches. La Biélorusse reste sur 18 victoires d'affilée à Melbourne, et se trouve en excellente position pour devenir la première joueuse à y réussir le triplé depuis la Suissesse Martina Hingis (1997-1999). Avant cela, il faudra se défaire de la Polonaise Agnieszka Radwanska en quart.

Romain Bonte

Open d'Australie