Angelique Kerber. lors de la finale de l'Open d'Australie face à Serena Williams.
Angelique Kerber. lors de la finale de l'Open d'Australie face à Serena Williams. | AFP

Angélique Kerber prive Serena Williams d’un 22e titre en Grand Chelem

Publié le , modifié le

Angélique Kerber a réalisé un sacré exploit ce samedi, en remportant son premier tournoi du Grand Chelem. Serena Williams n'a rien pu faire face à l'Allemande de 28 ans, et passe à côté d'un 22e titre. Une victoire qui lui aurait permis de rejoindre Steffi Graf dans l'histoire.

Un match, une victoire : c’était ce qui manquait à Serena Williams pour égaler le record de Steffi Graf, forte de 22 victoires en Grand Chelem. Face à Angélique Kerber, qui jouait sa première finale en Grand Chelem, la numéro un mondiale a failli. Avec une seule manche de perdue pendant la quinzaine, Serena Williams paraissait pourtant plus que jamais au sommet de son art. Seule Angélique Kerber est parvenue à la faire douter au cours d'une finale pleine de suspens et à grand spectacle. La joueuse allemande de 28 ans n’avait rien à perdre ce samedi, dans l’enceinte de la Rod Laver Arena. Pour sa première finale de Grand Chelem, Kerber se montre au niveau. Elle remporte même la première manche 6-4. La veille, la 6e mondiale avouait "jouer sans pression, vu que la plupart des gens pensent que Serena va gagner".

Vainqueur de cinq de leurs six confrontations, Serena Williams était en effet la grandissime favorite, et retrouve ses esprits dès la seconde manche. Elle remporte la mise (6-3) et reprend peu à peu possession d’un terrain qu’elle affectionne. La numéro un mondiale n’est alors plus qu’à un set de l’histoire.

Un troisième set fort en rebondissements

Le troisième set offre à la Rod Laver Arena un grand moment de spectacle. Angélique Kerber joue sans doute le meilleur tennis de sa carrière. L’Allemande sent que la victoire est possible, et joue le tout pour le tout. Elle multiplie les aces et les jeux d’un niveau de jeu frôlant parfois l’excellence. Kerber est comme sur un nuage, et ça paie. La 6e mondiale mène 5-2 dans la dernière manche. La rencontre semblée pliée et il semblait difficile faisable de voir Serena Williams remporter un 22e titre de Grand Chelem. Dotée d’un mental exceptionnel, l’Américaine de 34 ans revient à 5-4. Pas suffisant cependant pour espérer remporter son septième Open d’Australie. Pour sa première finale de Grand Chelem, Angélique Kerber réalise l’impensable et signe la plus belle victoire de sa carrière.

Sur cet Open d’Australie, Serena Williams n’a fait qu’une bouchée de la plupart de ses concurrentes. Maria Sharapova, dont le palmarès est le plus prestigieux du circuit féminin (après Williams), en a fait l’amère expérience en quarts de finale. 6-4, 6-1, 18e défaite de rang face à la n°1 mondiale. Même sentence en demie pour la  Polonaise Agnieszka Radwanska, 6-0, 6-4. L’US Open, que Serena Williams avait quitté dès les demi-finales, battue par la 43e mondiale Roberta Vinci, paraissait bien loin. Alors qu’elle pensait pouvoir rejoindre l’Allemande Steffi Graf dans l’histoire, la numéro un mondiale se retrouve battue par une autre Allemande, qui a su jouer sans pression et répondre présent le jour J.  Au terme d’une finale pleine de jeu et sans fautes (seulement 13 dans la rencontre), Angélique Kerber remporte ainsi son premier tournoi du Grand Chelem et remonte à la deuxième place mondiale. Pour Serena Williams, le record attendra.