Nishikori prend le meilleur sur Wawrinka, Murray tient son rang

Nishikori prend le meilleur sur Wawrinka, Murray tient son rang

Publié le , modifié le

Le Japonais Kei Nishikori (N°5 mondial) a bien débuté son parcours au Masters de Londres en s'imposant facilement lundi face au Suisse Stanislas Wawrinka (N°3) en deux sets 6-3, 6-2. C'est une victoire qui met le Japonais dans les meilleures conditions pour les demi-finales dans un groupe où le nouveau N°1 Andy Murray, a tenu son rang en dominant le Croate Marin Cilic 6-3, 6-2.

Wawrinka à bout de souffle 

Face à Nishikori, Wawrinka a semblé manquer  de jambes et de fraîcheur dans une rencontre au cours de laquelle les deux joueurs ont commis beaucoup de fautes.
La fin de saison est toujours difficile à négocier. Le Suisse a pu le mesurer, en étant incapable d'imposer un rythme ou un tempo. Nishikori n'était guère mieux loti physiquement et techniquement, mais il s'en est sorti par sa constance, alors que Wawrinka, complètement débordé n'a jamais trouvé suffisamment de ressources pour renverser la situation d'un match qui lui échappait.  

"J'ai fait un match très solide du premier point. Ce n'est jamais facile contre Stan car il varie beaucoup mais j'ai vraiment fait du bon travail aujourd'hui", a souligné Nishikori qui peut encore finir l'année au 3e rang mondial qu'occupe actuellement Wawrinka. a souligné le demi-finaliste 2014 qui pointe actuellement au 5e rang.

Wawrinka a, lui, fait bien pâle figure et semblé absent physiquement. Déjà battu d'entrée à Paris-Bercy, le champion de l'US Open, qui arborait un bandage au genou gauche, s'est senti "très lent" et a multiplié les fautes directes (31 en 17 jeux). "Je me bats avec moi-même pour mieux jouer. Je me sentais mieux ces deux derniers jours mais je n'ai pas trouvé de solution. Maintenant je n'ai plus le choix..a-il dit en restant optimiste."Ce n'est pas la première fois que je suis dans cette position ici, et j'ai encore des chances de me qualifier", a-t-il ajout, même s'il a conscience que ce ne sera pas facile face à "un Cilic en forme et un Andy Murray au top".

L''année dernière aussi, le N.1 suisse avait marqué seulement cinq jeux dans son match d'ouverture, face à Rafael Nadal, avant d'atteindre sa troisième demi-finale de suite au Masters.

Murray sans problème

Dans l'autre opposition de la soirée, le Croate Marin Cilic, 7e mondial, a fait ce qu'il fallait faire pour espérer s'en sortir devant Andy Murray. Il l'a agressé en début de partie, a tenté de mettre du rythme pour le déborder, mais ce ne fut pas suffisant. Car l"Écossais,  loin de se laisser surprendre, a rapidement repris le jeu à son compte. Solide sur ses services, et omniprésent en défense, il n'a laissé que peu d'ouvertures à un Cilic pas toujours très précis, qui a pourtant essayé de trouver des solutions. Mais vainement. Andy Murray, impeccable dans ses relances, n'a laissé aucune chance au Croate qui a totalement cédé dans la deuxième manche. 

C'est la 22e victoire de suite pour le Britannique qui essayera de valider sa qualification pour les demi-finales lors de son deuxième match mercredi face à Nishikori.

Christian Grégoire