Rafael Nadal - Londres 2009
Rafael Nadal | AFP - GLYN KIRK

Nadal se promène, Gasquet s'accroche

Publié le , modifié le

Rafael Nadal n'a pas tremblé vendredi pour se qualifier pour les demi-finales du Masters 1000 de Rome. Après deux matches au cours desquels il avait souffert pour cause de fièvre, le N.1 mondial visiblement remis n'a fait qu'une bouchée du Croate Marin Cilic 6-1, 6-3. En demi-finale il sera opposé à Richard Gasquet, qui poursuit sa belle semaine romaine puisqu'il a éliminé Tomas Berdych 4-6, 6-2, 6-4.

Richard le conquérant

Richard  Gasquet n'a pas gaspillé son exploit contre Roger Federer, en validant son retour au plus haut niveau face à Tomas Berdych. Très concerné, très appliqué, et mentalement solide, capable de se remettre en selle après avoir concédé la première manche, Gasquet, 16e joueur mondial a passé avec d'autorité l'obstacle  Berdych, 7e à l'ATP. Il redoutait pourtant le Tchèque, qui lui avait infligé une "correction" (6-2, 6-0) lors de leur seule précédente rencontre sur terre battue, l'an dernier à Monte-Carlo. Mais cette fois, le Biterrois s'est montré plus conquérant, notamment dans le deuxième set lorsqu'il s'est enfin décidé à lâcher ses coups. 

Laissant trop le Tchèque conduire les échanges, le Français a pourtant concédé une première manche très serrée, en perdant son service à 5-4, Berdych ayant pris des risques payants. Le Français avait lui aussi tenté d'attaquer à 4-4 sur la mise en jeu de son adversaire, mais il a envoyé son premier missile dans le filet.   Puis Gasquet s'est fâché, et a retrouvé son jeu subtil. Il a réussi deux breaks d'entrée au deuxième set (4-0), en attaquant et en lâchant ses meilleurs coups, notamment ses passings en revers.  Berdych a aussi un peu perdu son calme et contesté pendant trois minutes un point avec l'arbitre, à 4-1, 40-15 pour le Français. Il a beaucoup pesté et plusieurs fois discuté ses décisions. Gasquet a tremblé au début du dernier set, sauvant deux balles de break à 1-0, dont une sur un superbe passing shot, et perdant son service juste après avoir pris celui de Berdych (3-3). Mais Gasquet a repris le fil et de nouveau l'engagement de son adversaire (4-3), lâchant un cri de rage sur la balle de break. Il a cette fois difficilement conservé son avantage, mené 0-30, mais a mené 5-3 sur un nouveau revers le long de la ligne. Puis il a terminé sur un jeu blanc.

Un peu plus tôt, l'Écossais Andy Murray, tête de série numéro 4, s'était qualifié en venant à bout, malgré un début de match raté, de l'Allemand Florian Mayer 1-6 6-1 6-1. Au prochain tour, il affrontera le Serbe Novak Djokovic, tombeur facile du Suédois Robin Soderling (6-3, 6-0). C'est sa 35e victoire en autant de match en 2011. "Djoko" n'est désormais plus qu'à sept longueurs de John McEnroe et de ses 42 victoires de rang au début de l'année 1984.

Nadal en roue libre

Il n'y a pas eu de mauvaise surprise pour Rafael et pas eu de miracle pour Marin Cilic, 23e miondial qui a eu la malchance d'affronter un adversaire de nouveau solide sur ses deux jambes. Le Croate a affronté un N.1 mondial pratiquement revenu à sa meilleur forme physique. Fiévreux lors de son huitième de finale jeudi face à Feliciano Lopez, Rafael Nadal a semblé cette en pleine possession de ses moyens et n'a laissé aucune chance à Cilic a Ce dernier a tenu tête au roi de la terre battue dans la deuxième manche mais ne s'est pas procuré la moindre balle de break de toute la partie.. Dans cete deuxième manche justement, Nadal a bien manoeuvré. Il a attendu le septième jeu pour creuser le break avant de reprendre la mise en jeu de Marin Cilic  à 5-3. Dans la chaleur du Foro Italico, l'Espagnol a retrouvé toute son efficacité pour vaincre 1h 25 et ainsi se préserver pour la suite.

"Je me suis senti bien mieux aujourd'hui, je pouvais bouger plus vite, jouer plus agressif, monter au filet..." Le match s'étant bien déroulé, "je n'ai pas eu besoin de pousser mes limites a déclaré Nasdal.  L'Espagnol a admis avoir "cogité, car je n'ai jamais de blessure musculaire, sauf quand j'ai de la fièvre, ça m'était arrivé par exemple avant un match de Coupe Davis contre la Suisse, ou à Doha avant l'Open d'Australie.".

Après ce succès et cette qualification pour le dernier carré  Nadal est  assuré de rester N.1 mondial à Roland-Garros. Pour l'heure, il s'attend "à un match difficile samedi, il faudra jouer un peu mieux qu'aujourd'hui", mais "je suis content de mes progrès de jour en jour ici." ajoute-t-il. Voilà en tout cas Richard Gasquet prévenu, Nadal ne lâchera rien.

Quarts de finale

Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Marin Cilic (CRO) 6-1, 6-3
Richard Gasquet (FRA/N.16) bat Tomas Berdych (CZE/N.7) 4-6, 6-2, 6-4
Andy Murray (GBR/N.4) bat Florian Mayer (GER) 1-6, 6-1, 6-1
Novak Djokovic (SRB/N.2) bat Robin Soderling (SWE/N.5) 6-3, 6-0