Rafael Nadal
Rafael Nadal | Leon Neal / AFP

Nadal ne sera pas prêt avant le printemps

Publié le , modifié le

Retombé à la 4e place du classement ATP après six mois d'absence en raison d'une blessure au genou gauche, Rafael Nadal a annoncé qu'il reprendrait la compétition lors du tournoi exhibition d'Abou Dhabi fin décembre mais qu'il ne s'attend pas à retrouver toute la plénitude de ses moyens avant le mois de mars où il s'alignera au Masters 1000 d'Indian Wells.

"J'ai besoin de voir comment cela progresse et comment je réagis à l'intensité et aux demandes que nécessitent des matches contre des joueurs de haut niveau", déclare l'ancien N.1mondial dans une interview au quotidien espagnol ABC, précisant que son genou n'était pas encore à 100% et qu'il ne pensait pas pour l'instant sur du long terme. "Je suis concentré sur ce genou, pour voir comment il répond et ensuite, on verra. Je veux être sûr que tout est prêt avant de reprendre la compétition sans crainte", déclare-t-il. "Si je me sens bien à Abou Dhabi, nous continuerons mais si ce n'est pas le cas, je prendrais ça tranquillement. Mon but n'est pas cette semaine, pas plus que Doha ou l'Australie. Cette saison, mon véritable objectif est d'être en parfaite condition à Indian Wells et d'arriver à Monte-Carlo (en avril ) avec de bonnes sensations afin de bien démarrer la saison sur terre battue", a précisé  Nadal, qui à 26 ans, mesure les conséquences physiques de son jeu et ces années au plus haut niveau.

Il ne veut pas brûler les étape et veut surtout ne pas risquer de rechuter. En tout état de cause, il ne pense pas avoir retrouvé toute sa plénitude avant le printemps. Ce qui fera alors presque un an de souffrance et d'absence. "Le dernier tournoi où j'ai joué dans de bonnes conditions, c'est Roland-Garros et je l'ai gagné", a-t-il souligné avant d'ajouter qu'il n'avait jamais songé à prendre sa retraite durant cette période de repos forcé. "Je suis quelqu'un d'optimiste et je ne crois pas avoir oublié comment jouer au tennis ces derniers mois."

L'Espagnol qui avait mis un terme à sa saison en juin et renoncé ensuite aux JO de Londres, a donc encore à donner sur les courts. Après 11 titres en Grand Cjelem, il n'a sans doute pas encore bou clé son palmarès.