Rafael Nadal - Barcelone 2013
Rafael Nadal | AFP - JOSEP LAGO

Nadal fait le grand huit à Barcelone

Publié le , modifié le

Défait de sa couronne à Monte-Carlo, Rafael Nadal n’a pas laissé passer l’occasion de se reprendre à Barcelone. Au terme d’un match accroché, le Majorquin a décroché son huitième titre en Catalogne en disposant de Nicolas Almagro (6-4, 6-3). C’est déjà son quatrième titre depuis son retour à la compétition en février, le 54e de sa carrière

A lire aussi : "Nadal grappille des points à Ferrer"

Rafael Nadal était en reconquête cette semaine à Barcelone après son échec à Monte-Carlo. Si son premier fief avait été pillé la semaine dernière sur le Rocher par Novak Djokovic, il a su cette fois défendre son bien lors de l’ATP 500 de Catalogne.  Une victoire obtenue face à Nicolas Almagro (N.4) 6-4, 6-3 en 1h32. C’est la huitième fois que le Majorquin s’impose dans ce tournoi depuis 2005. Un palmarès immaculé, lui qui reste sur 39 victoires consécutives sur l’ocre barcelonais. Le seul trophée manquant à sa collection date de 2010, l’année de son absence sur le tournoi !

Le 39e titre de sa carrière sur terre-battue

Pourtant ce nouveau titre, le 39e de sa carrière sur terre battue, n’a pas été de tout repos. Le début de match a clairement été à l’avantage de son compatriote. Rapidement mené (3-0) par les coups de fusil d'Almagro, Nadal semblait un peu à côté de ses baskets. Le spectre de son début de finale cauchemardesque face à Novak Djokovic la semaine dernière – où il avait été mené 5-0 - semblait ressurgir. Mais l’histoire ne s’est pas répétée. Malgré les conditions climatiques et une fine pluie permanente, Nadal a su serrer son jeu et prendre par deux fois le service adverse.

A 4-4, Nadal connaissait un nouveau jeu délicat mais parvenait à défendre trois balles de break (ace, coup droit gagnant, service gagnant). Dans le jeu suivant, il en profitait pour sortir quelques coups de génie dont il a le secret. D’abord un coup entre les jambes pour remettre un lob astucieux d’Almagro, puis un passing de coup droit en bout de course. Deux coups de massue terrible derrière la tête du 12e joueur mondial qui ne s’en remettait pas. Sur sa première opportunité, Nadal concluait la manche 6-4.

26 victoires pour 2 défaites

A 1-0 (0/40) dans la deuxième manche, on aurait pu croire qu’Almagro allait baisser les bras. Mais le Murcien a su trouver un second souffle et recoller au score. Un sursis de courte durée. A 2-1, il cédait sa mise en jeu une fois de trop. Cette fois il n’allait plus s’en relever et concéder la deuxième manche 6-3. Pour la dixième fois en 10 duels, Almagro a tout tenté face à Nadal. Pour la dixième fois en 10 duels... il s’est incliné ! Le casse-tête Nadal reste insoluble. "Aujourd'hui,  Rafa nous a encore montré pourquoi il est le meilleur joueur sur cette surface et l'un des meilleurs joueurs du circuit. C'est une fierté de le compter parmi  nous", a reconnu le N.12 mondial. 

Avec 26 victoires pour 2 défaites depuis son retour à la compétition, "Rafa" a repris un rythme effréné. A Barcelone, il s’est également rassuré sur son niveau de jeu après un tournoi de Monte-Carlo en dents de scie. "Je suis très content, cela a été une semaine très importante pour moi", a-t-il assuré après la rencontre. Prochain rendez-vous pour lui à Madrid. L’un des rares titres sur terre-battue qu’il n’a pas à défendre, ayant échoué en 8e de finale l’année dernière. La faute à une terre-battue bleue, supprimée depuis. Sur l'ocre, l’ogre frappera-t-il une fois de plus ?