Andy Murray
Andy Murray | LEON NEAL / AFP

Murray roi du Queen's

Publié le , modifié le

Andy Murray a remporté son 4e titre au Queen's en battant en finale le Sud-Africain Kevin Anderson (6-3, 6-4). L'Ecossais, en pleine confiance, parviendra-t-il à faire le doublé avec Wimbledon ?

Dimanche fructueux pour Andy Murray. Victorieux le matin de Victor Troicky d'une demi-finale stoppée la veille pour cause de pluie (6-3, 7-6), le Britannique était frais et dispo pour affronter la montagne Kevin Anderson. Patient et méthodique face aux missiles propulsés par le Sud-Africain, finalement "limité" à 10 aces, le 3e joueur mondial a su faire prévaloir sa vista en retour de service pour réussir là où Simon avait échoué, de peu, la veille. 

Deux breaks auront suffi à Murray pour boucler la boucle. Jamais inquiété sur sa mise en jeu, il concluait le match d'un service gagnant pour conquérir son 4e titre au Queen's, rejoignant au passage Boris Becker, Andy  Roddick et Lleyton Hewitt au palmarès des quadruples vainqueurs. Déjà sacré en 2009, 2011, 2013, l'Ecossais avait réussi la passe de deux avec Wimbledon en 2013. Et c'est  dans la peau d'un grand favori qu'il abordera dans quelques jours le tournoi londonien. Sa démonstration du jour et la sérénité qu'il dégage n'ont rien fait pour faire baisser sa côte... 

"J'ai joué de mieux en mieux au fur et à mesure de la semaine. J'ai réalisé  quelques grands coups aujourd'hui et je devais jouer de cette façon si je  voulais gagner", a déclaré Murray. "On veut aller à Wimbledon avec quelques matchs dans la valise. J'ai mieux  joué que je ne l'ai fait en 2013, mais c'est très compliqué de remporter ce  genre de tournoi", a-t-il ajouté. A 28 ans et 34 titres, il se rapproche un peu plus des joueurs qui ont  laissé une trace dans l'ère open. Il est en 18e position des joueurs les plus  titrés aux côtés d'Arthur Ashe, Michael Chang et John Newcombe.