Andy Murray service Toronto 08 2010
Murray au service | AFP - Matthew Stockman

Murray, la douche écossaise

Publié le , modifié le

Le Britannique Andy Murray a battu le Suisse Roger Federer en finale du tournoi Masters 1000 de Toronto (7-5, 7-5) au cours d'un match plusieurs fois interrompu par la pluie. L'Ecossais, déjà tombeur de Nadal en demi-finale, se positionne en grand favori du prochain US Open. Quant à Federer, il n'a plus gagné de tournoi depuis l'Open d'Australie en janvier...

Carton plein pour Andy Murray au Canada. L'Ecossais, en battant Roger Federer en finale, a conservé son titre acquis l'an passé, devenant ainsi le premier joueur depuis Andre Agassi à réussir un tel doublé. Il a également remporté son premier tournoi de l'année, le 15e de sa carrière, et confirmé son extraordinaire efficacité en finale des tournois masters 1000 puisqu'il s'est adjugé à Toronto sa cinquième finale sur les six qu'il a disputées dans ces épreuves. Ce succès conforte de plus sa 4e place mondiale, lui qui était sous la menace directe de Robin Söderling… Bref, tout benef' pour Andy. Ce dernier a surtout emmagasiné un capital confiance important au moment d'aborder l'US Open où il avait échoué en finale l'an dernier face à un certain… Roger Federer.

Trois défaites en quatre finales pour Federer

Cette fois, le Suisse n'a rien pu faire face à sa victime de l'an passé à New York. Auteur d'un début de match calamiteux, Federer se retrouvait rapidement mené 3-0 avec un double-break à remonter. Il y parvenait finalement mais Murray, plus précis, creusait un nouvel écart, cette fois décisif, pour empocher la première manche (7-5). Roger Federer, qui avait jusque-là gagné ses trois matchs lorsqu'il avait retrouvé Murray en finale, pouvait compter sur la pluie qui interrompait la rencontre pour se remettre les idées en place. Mais le ciel canadien n'était finalement d'aucune aide pour l'ex-numéro un mondial, beaucoup trop irrégulier pour espérer dérégler le jeu métronomique du Britannique. A la reprise, ce dernier réalisait un nouveau break, que Federer, encore une fois annulait quelques instants plus tard, mais, comme lors du premier set, Murray parvenait une nouvelle fois à ravir le service helvète à 6-5 en sa faveur. Entre-temps, la pluie avait de nouveau fait des siennes mais rien ne semblait pouvoir entraver la marche victorieuse du sujet de sa Majesté. Un dernier lob de défense trop long du Suisse et c'en était fini de ce match. Troisième défaite en finale pour Federer cette année après des revers à Halle et Madrid. "Rodger" n'a plus gagné un titre depuis son sacre à Melbourne en début de saison. Inquiétant.

Julien Lamotte