Nadal Monte-Carlo
Nadal s'est qualifié pour les quarts, à Monte-Carlo, ce jeudi. | YANN COATSALIOU / AFP

Monte-Carlo : Nadal et Djokovic déroulent, Thiem et Zverev éliminés

Publié le , modifié le

On connaît les premiers qualifiés pour les quarts du Master 1000 de Monte-Carlo. Jeudi, Nadal et Djokovic se sont qualifiés sans difficultés. Daniil Medvedev continue sa route après sa victoire sur Stefanos Tsitsipas. Thiem et Zverev se sont inclinés. Le dernier Français, Pierre-Hugues Herbert, s'est lui arrêté aux portes des quarts, stoppé par Borna Coric.

Grigor Dimitrov  n'a rien pu faire face à Rafael Nadal, qui s'est imposé 6-4, 6-1 en 1h34 de jeu. L'Espagnol file ainsi en quart de finale où il affrontera l'Argentin Guido Pella (35e) pour une place en demi-finales. "C'est une victoire très importante face à un très bon adversaire qui est toujours très dangereux", a déclaré Nadal. Après sa victoire face à Dimitrov, le Majorquin a ainsi réalisé un nouveau record : il a décroché sa 70e victoire sur la terre battue monégasque. Un record qu'il a battu sur un seul autre tournoi : Roland Garros (86 victoires pour 2 défaites). 

Rafa est comme chez lui à Monaco : rappelons qu'il a remporté onze titres sur le Rocher entre 2005 et 2018, huit trophées consécutifs entre 2005 et 2012 et qu'il s'est imposé sur les trois dernières éditions. 

Zverev et Thiem sortis

Novak Djokovic a, lui, pulvérisé l'Américain Taylor Fritz 6-3, 6-0 en 1h08 de jeu. Le Serbe retrouvera pour les quarts de finale Daniil Medvedev, qui est venu à bout de Stefanos Tsitsipas (6-2, 1-6, 6-4). Sa qualification pour les quarts permet au numéro 1 mondial de prendre sa revanche sur l'édition 2018 où il avait été éliminé par Dominic Thiem en huitièmes. Ce dernier a d'ailleurs a été éliminé par Dusan Lajovic (6-3, 6-3).

De son côté, Fabio Fognini n'a laissé aucune chance à Alexander Zverev (7-6, 6-1) et s'est qualifié pour les quarts de finale en 1h30. Pour sa place en demi-finale, l'Italien affrontera Borna Coric, qui s'est imposé face à Pierre-Hugues Herbert (6-4,6-2). Le Français représentait les dernières chances tricolores sur le Rocher. "On est toujours déçu après une défaite, mais le niveau de déception est moins élevé que pour d'autres défaites car il était meilleur et parfois il faut savoir dire bravo", a commenté l'Alsacien.

Masters 1000