Simon gros plan Indian Wells 032011
Gilles Simon | AFP - GABRIEL BOUYS

Miami : Simon bloqué face à Federer

Publié le , modifié le

Roger Federer (N.3) s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi de Miami sans lutter. Pour cela, le Suisse a profité de l'abandon du Français Gilles Simon (N.25), dès le troisième jeu de la rencontre après avoir concédé un double break. Le Niçois a rendu les armes, dix minutes seulement après le début du match, en raison d'un torticolis. Federer jouera le vainqueur du match entre Nadal et Berdych.

Comme à Rotterdam, Gilles Simon a dû abandonner à cause d'un torticolis. Un "cou" dur pour le Niçois qui tenait l'occasion de prendre sa revanche sur Roger Federer après son deuxième tour perdu lors de l'Open d'Australie en cinq manches. Incapable de frapper la balle dès les premiers échanges, le public a d'abord a assisté au spectacle, médusé avant de huer le joueur à sa sortie du court. "Je ne savais pas que Gilles avait un problème avant le match, a assuré  Federer. Après son abandon, il m'a dit qu'il avait le cou raide et qu'il ne  pouvait pas le bouger. C'est dur pour lui de devoir sortir du court sous les  sifflets. Ce n'est pas de cette façon que je voulais me qualifier mais je  prends quand même." "Mardi, j'ai joué le match le plus tardif de ma carrière (en 8e de finale  contre le Belge Olivier Rochus) et aujourd'hui un autre scénario, il faut être prêt à tout quand on est joueur de tennis", a ajouté le seize fois vainqueur en Grand Chelem. Un succès qui lui permet de s'économiser en vue de la demi-finale, certainement face à Rafael Nadal (N.1), opposé au Tchèque Tomas Berdych.

Simon : "Contre Federer, il faut être à 100%"

Du côté du Français, c'était surtout la frustration qui primait à sa sortie du court : "Soit je jouais en ne forçant pas et je prenais 6-0, 6-0, soit je jouais avec en forçant et je prenais 6-2,  6-2... J'ai préféré arrêter. Contre Federer, il faut être à 100%." Simon attribue ce souci, qui intervient "toujours du côté gauche", au fait  que sa colonne vertébrale est "toute droite du milieu du dos jusqu'au crâne". "Ce problème m'arrive de temps en temps, pas toujours un jour de match. Là,  c'est juste tombé au mauvais moment, a-t-il ajouté. Je fais pourtant gaffe tout  le temps, je porte le moins de choses possibles, à l'aéroport, quand je fais  les courses. Je fais même porter les sacs à ma femme parfois..."

Résultats des quarts de finale :

Roger Federer (SUI/N.3) bat Gilles Simon (FRA/N.25) 3-0 ab.