Mats Wilander
Mats Wilander |

Mats Wilander, le métronome

Publié le , modifié le

A une semaine du début de l'US Open, voici le huitième volet d'une galerie de stars qui ont marqué leur époque depuis 1978, première année où le tournoi s'est disputé sur le decoturf de Flushing Meadows. Aujourd'hui, focus sur "l'expert comptable" Mats Wilander, vainqueur à New York en 1988. Un succès qui lui a permis de devenir numéro 1 mondial devant son grand rival, Ivan Lendl.

Mats Wilander n'a pas marqué l'histoire de Flushing Meadows comme un Jimmy Connors ou un Pete Sampras. Le Suédois n'a pas réalisé de série époustouflante et il n'a gagné le tournoi qu'à une seule reprise. Pourtant, ce fût un moment important dans l'histoire du tennis puisque ce succès lui permis de déloger Ivan Lendl de la place de numéro 1 mondial qu'il occupait depuis septembre 1985. Après quelques résultats probants sur le ciment new yorkais et notamment une finale accrochée perdue contre son rival Tchécoslovaque, le triple vainqueur de Roland-Garros enlevait enfin l'US Open. La transformation de son jeu –de défenseur à attaquant méthodique qui adorait conclure les points à la volée- lui avait permis d'accéder au toit du monde. Pour le plus grand plaisir d'un public qui préférait ce gars simple et sympathique à l'ombrageux Lendl.

Sa plus belle victoire

Contre Ivan Lendl en finale de l'édition 1988, 6-4, 4-6, 6-3, 5-7, 6-4

L'année 1988 est vraiment celle de Mats Wilander. Vainqueur en Australie (contre Pat Cash) et à Roland-Garros (face à Henri Leconte), le Suédois s'adjuge également le tournoi de Key Biscayne –la référence en dehors des Grands Chelems- sur dur. Même s'il s'incline logiquement en quarts de finale de Wimbledon contre Miloslav Mecir, l'enfant de Växjö vise rien moins qu'un Petit Chelem en arrivant à New York. Mais ce n'est pas tout: il sait qu'il délogera Ivan Lendl du trône mondial s'il remporte cet US Open. Un challenge que le Scandinave relèvera avec panache, à l'issue d'un formidable combat (plus de 4 heures) avec son rival tchécoslovaque. Vaincu par Lendl en quatre sets l'année précédente, Wilander avait décidé de prendre davantage de risques et de venir conclure au filet dès que l'occasion se présentait. Son déficit de puissance en fond de court était rédhibitoire face à la puissance du joueur tchèque et il fallait bien tenter quelque chose pour contrecarrer le jeu "mécanique" d'Ivan Le Terrible. Cette audace, associé à une bonne première balle de service et à une maîtrise imparable, aura permis à Mats Wilander de réaliser un véritable exploit à savoir battre Lendl à Flushing, lui qui restait sur trois victoires de suite et six finales de rang. Du grand art.

Ses autres matches de référence

Sa victoire en demie contre Stefan Edberg en 1987, 6-4, 3-6, 6-3, 6-4

Après une année 1986 difficile au niveau des résultats, 1987 voit le retour au premier plan de Mats Wilander. Absent en janvier en Australie pour cause de mariage, le Suédois revient en forme au printemps en atteignant notamment la finale de Roland-Garros qu'il perd de justesse contre Ivan Lendl. A l'US Open, il tombe sans souci l'Américain Ken Flach avant de concéder un set contre Miloslav Mecir en quarts. La demie contre son compatriote Stefan Edberg s'avère somptueuse. Deux styles s'affrontent entre l'attaquant classieux et le redoutable contre attaquant qu'est Wilander, roi du passing-shot et du lob de revers lifté. La parole reste à la défense mais Lendl, plus frais, lui fera échec et Mats le lendemain en finale (6-7, 6-0, 7-6, 6-4).

Sa défaite en demie contre John McEnroe en 1985, 3-6, 6-4, 4-6, 6-3, 6-3

Mats Wilander est monté en puissance chaque année à l'US Open. Huitième de finale en 1982, quart en 1983 et 1984 (perdu de très peu contre Mecir), demie en 1985. Sur le Central Louis-Amstrong, le lauréat de Roland-Garros retrouve sa victime de la demi-finale parisienne, un certain John McEnroe. Le tenant du titre va se sortir de ce duel acharné en cinq manches splendides mais cette débauche d'énergie lui coutera le titre le dimanche face à Lendl. Wilander, de son côté, venait de prendre rendez-vous pour l'avenir.

Palmarès à Flushing Meadows: une victoire, une finale, une demie

1982: 1/8e de finale contre Ivan Lendl
1983: quart de finale contre Ivan Lendl
1984: quart de finale contre Pat Cash
1985: demi-finale contre John McEnroe
1986: 1/8e de finale contre Miloslav Mecir
1987: finale contre Ivan Lendl
1988: victoire contre Ivan Lendl
1989: 2e tour contre Pete Sampras
1990: 1er tour
1993: 3e tour
1994: 1er tour
1995: 2e tour