Paul-Henri Mathieu gros plan 052010
Paul-Henri Mathieu | AFP - ANDREAS SOLARO

Mathieu: "Les Grands Chelems, ça me fait vibrer"

Publié le , modifié le

Paul-Henri Mathieu, qui jouera le 2e tour de l'US Open contre son compatriote Guillaume Rufin après son succès en cinq sets lundi sur l'Australien Lleyton Hewitt (N.32), assure que ce sont les tournois du Grand Chelem qui le font "le plus vibrer".

Voir le tableau masculin

Quelle est votre sentiment après cette victoire ?
"Je suis content, cela fait du bien de gagner un match comme ça, surtout contre Hewitt. Je me souviens qu'un jour à Indian Wells, j'avais failli prendre 6-0, 6-0 contre lui, ça m'avait marqué. Comme j'étais en manque de confiance (ces dernier temps), je savais que je n'avais rien à perdre et forcément, j'étais relâché dès le début du match. J'aurais préféré rester sur le terrain moins longtemps mais je m'étais préparé à un match long et compliqué. Je savais que j'avais les ressources pour tenir sur la longueur. Quand il est revenu à deux sets partout, je me suis dit que ça serait dommage de perdre 6-2 dans le cinquième en jouant crispé. Je préférais perdre en attaquant de façon relâchée qu'en étant crispé. Ce relâchement m'a permis de faire tout un peu mieux."

Ce n'est que votre deuxième succès depuis Wimbledon...
 "Oui, je n'avais gagné qu'un match, à Cincinnati, mais déjà avant Wimbledon, ma saison avait été très difficile. C'était difficile de devoir passer par les qualifications à New Haven il y a dix jours... C'est plus facile de prendre du plaisir ici à New York sur un grand court, en nocturne, qu'en qualifications à New Haven, en salle et avec trois juges de ligne... Il y a tellement peu de moments de bonheur dans une carrière par rapport à tous les sacrifices que l'on fait. Mais ça vaut quand même le coup. Les Grands Chelems, c'est ce qui me fait le plus vibrer. Je ne suis jamais allé en quart ou en demi-finale et je crois qu'avec un peu de réussite, il y encore quelque chose à faire."

Que vous inspire votre prochain match contre Guillaume Rufin ?

"Il a mérité sa victoire contre un bon joueur sur dur (l'Argentin Leonardo Mayer, ndlr) et il avait déjà battu Juan Monaco en qualifications à New Haven. Je me suis entraîné avec lui la semaine dernière mais je ne le connais pas trop. Il est jeune, il aura très envie de me battre, il faudra que je fasse attention. Oui ce sera un match piège, mais tous les matches sont des matches pièges pour moi en ce moment (rires)..."

AFP