Kei Nishikori Masters
Le tennisman japonais Kei Nishikori | AFP - LEON NEAL

Masters : Nishikori vient à bout de Ferrer

Publié le , modifié le

Le Japonais Kei Nishikori, 5e joueur mondial, a dominé, dans le troisième match du Groupe B du Masters, l'Espagnol David Ferrer. Le 10e joueur mondial, qui a remplacé au pied levé le Canadien Milos Raonic blessé, a pris le premier set avant de subir le réveil de Nishikori qui s'est finalement imposé en trois manches 4-6, 6-4, 6. Avec ce deuxième succès en trois rencontres, Nishikori n'est pas encore qualifié pour le dernier carré du Masters. Il va devoir attendre le résultat de la dernière rencontre entre Roger Federer et Andy Murray. L'Ecossais devra s'imposer en deux manches s'il veut accompagner le Suisse, déjà qualifié pour les demi-finales.

Kei Nishikori devait gagner s'il voulait garder l'espoir de se qualifier pour les demi-finales du Masters. Face à lui, pas de Canadien, Milos Raonic ayant déclaré forfait en raison d'une blessure au quadriceps, mais un David Ferrer bien décidé à faire honneur à son statut de 10e joueur mondial. L'Espagnol qui avait déjà battu trois fois le Japonais en huit rencontres a pris le meilleur départ en remportant le premier set 6-4. Mais après un set de chauffe, Nishikori a retrouvé les jambes et le jeu qui lui avaient permis de dominer Andy Murray lors du premier match. Rapide sur les jambes et trouvant des zones qui ont considérablement gêner l'Espagnol, il a renverser la vapeur dans la deuxième manche en s'imposant 6-4. Bien plus efficace au service (72% de premières balles et 89% de points gagnés après sa première), il n'a jamais eu à défendre une balle de break dans ce deuxième set.

Le troisième a tourné à la démonstration, le Japonais menant rapidement 4-0. Il a connu un petit passage à vide à 4-1 puisque Ferrer s'est procuré 5 balles de break, toutes repoussées par un Nishikori solide dans les moments, malgré les deux double-fautes commises à 5-1. Le Japonais a conclu la rencontre sur un cinquième break et 1h56 de jeu. Il va désormais devoir prendre son mal en patience et prier pour que Andy Murray prenne au moins un set à un Roger Federer pour l'instant intraitable dans ce groupe B. Le Suisse est déjà qualifié. Nishikori a, lui, tout fait pour le rejoindre, mais il n'a plus son destin en mains. Il est dans celles de l'Ecossais.

Benoit Jourdain @BenJourd1