Federer
Roger Federer | AFP

Masters Londres : Roger Federer se rattrape face à Dominic Thiem (6-2, 6-3)

Publié le , modifié le

Défait à la surprise générale par Kei Nishikori pour son entrée en lice au Masters de Londres (7-6, 6-3), Roger Federer s’est bien rattrapé mardi, face à Dominic Thiem. Le Suisse n’a pas eu à forcer son talent face à l’Autrichien, qui a complètement déjoué au cours d’une rencontre bouclée en un peu plus d’une heure de jeu (6-2, 6-3). Avec deux défaites en deux matches, le dernier finaliste de Roland-Garros est quasiment éliminé du tournoi alors que Federer se donne de l’air. Il faudra que le numéro 3 mondial batte Kevin Anderson jeudi pour se qualifier en demi-finales.

Roger Federer reste en lice au Masters. Revigoré après son revers inaugural face à Kei Nishikori, le Suisse a dominé facilement Dominic Thiem pour son second match dans le groupe Hewitt (6-2, 6-3). Il entretient la tradition de n’avoir jamais perdu sa deuxième rencontre lors de ses 16 participations au tournoi des maîtres.

Le duel s’annonçait pourtant alléchant entre les deux  joueurs, dos au mur après leurs défaites concédées dimanche. Décevant face à Kevin Anderson, Dominic Thiem n’a malheureusement pas su élever son niveau de jeu pour bousculer Roger Federer. Appliqué, le Suisse a rapidement breaké l’Autrichien dans la première manche pour mener (2-1), puis (3-1). Imprécis et planté en fond de ligne, Thiem a multiplié les fautes directes (18 dans le premier set) et laissé son adversaire prendre le large. Avec un nouveau break à (5-2), le numéro 3 mondial a conclu la première manche en 31 minutes de jeu seulement.

Federer a haussé le ton

La soirée cauchemardesque ne faisait que commencer pour Dominic Thiem. Étrangement faible sur sa mise en jeu, l’Autrichien a commis un nombre important de doubles fautes et s’est fait breaker d’entrée dans la seconde manche. De son côté, Federer n’a pas eu à forcer son jeu et a laissé le huitième joueur mondial commettre les erreurs. A aucun moment Thiem n’a semblé être en mesure de faire déjouer le Suisse. Les premiers signes de rébellion sont arrivés bien trop tard dans le second set : l’Autrichien a retrouvé sa qualité de première balle pour s’offrir un premier jeu blanc à (4-3). De quoi relancer la partie ?

C’était sans content sur la volonté de Federer d’en finir rapidement. Le dernier vainqueur de l’Open d’Australie a accéléré en fin de set pour breaker de nouveau son adversaire à (5-3) et conclure le match en une heure et six minutes de jeu. Il reste en course dans ce Masters mais devra probablement venir à bout de Kevin Anderson jeudi pour rejoindre les demi-finales. Une tâche difficile car le Sud-Africain est en grande forme : il vient d’enchaîner deux succès de rang, dont une victoire écrasante face à Kei Nishikori un peu plus tôt dans la journée (6-0, 6-1). De son côté, Dominic Thiem est quasiment éliminé.