Federer heureux au Masters Londres 2018
La joie de Roger Federer qui disputera sa 15e demi-finale en Masters. | Glyn KIRK / AFP

Masters Londres : Roger Federer dispose tranquillement de Kevin Anderson et se qualifie pour les demi-finales

Publié le , modifié le

Avant même la fin du match, les jeux étaient faits. En remportant la première manche face à Kevin Anderson, Roger Federer avait assuré l'essentiel en se qualifiant pour sa 15e demi-finale en Masters (Londres). Le Suisse, n°3 mondial, n'a pas baissé le rythme par la suite. L'homme aux 99 titres ATP a tranquillement disposé du Sud-Africain, en deux manches (6-4, 6-3) et 1h16 de jeu. Cette victoire permet à Federer de terminer premier du groupe Lleyton Hewitt et évitera, sauf coup de théâtre, Djokovic au prochain tour.

Blessé dans son orgueil après sa défaite inaugurale contre Kei Nishikori, le Maestro a su relever la tête. Déjà en disposant tranquillement de Dominic Thiem il y a deux jours. Et ce soir, face à l'étonnant Kevin Anderson, vainqueur de ses deux premiers matches. Roger Federer n'a donc pas traîné pour se qualifier en demi-finale, sa 15e en Masters. Jamais ou trop peu inquiété, le n°3 mondial a accéléré au même moment dans chacune des deux manches pour finalement l'emporter 6-4, 6-3 en 1h16.

Le fameux 7e jeu...

S'il a commencé sur un ace, Kevin Anderson a par la suite plus souvent subi que fait subir. Dès sa deuxième mise en jeu, le Sud-Africain semble mis en difficulté par la qualité de retour de Roger Federer, visiblement très concentré et bien décidé à ne pas tomber dans le piège tendu par celui qui l'avait sorti, il y a quatre mois, en quarts de finale de Wimbledon. Du coup, c'est dans le fameux 7e jeu que le Suisse décide d'accélérer. Et ça fait mouche : Anderson concède le break et juste après la première manche (6-4), malgré trois balles de débreak à 4-5. Le deuxième set est une "quasi" copie conforme du premier. Federer ne panique jamais face à la puissance du géant sud-africain et patiente pour surgir au bon moment. Et c'est encore au 7e jeu que le Roi Roger en profite pour breaker et s'échapper. Anderson, touché, coule à nouveau sur son service à 5-3 pour assurer à son adversaire la première place du groupe.

Désormais, bien qu'il reste une demi-finale à jouer d'ici là, on attend tous avec impatience la finale dimanche entre Novak Djokovic, prêt à revenir à hauteur du Maître à Londres, et Roger Federer, en quête d'un 100e titre ATP et de son 7e sacre au Masters.

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet