Dominic Thiem content au Masters 2018

Masters Londres : Dominic Thiem, vainqueur de Kei Nishikori, avait entretenu l'espoir

Publié le , modifié le

Sèchement battu sur ses deux premiers matches, Dominic Thiem a sauvé son honneur... Mieux, en s'imposant facilement devant Kei Nishikori (6-1, 6-4), l'Autrichien, numéro 8 mondial, pouvait même rêver d'une qualification si Roger Federer s'était lourdement incliné face à Kevin Anderson. Mais le miracle n'a finalement pas eu lieu et il est, tout comme le Japonais, éliminé.

Un véritable casse-tête ! Au terme d'une rencontre pauvre techniquement, Kei Nishikori, très diminué physiquement et auteur de plus de 40 fautes directes en moins d'1h30, a laissé filer toutes ses chances de qualifications en s'inclinant lourdement face à Dominic Thiem (6-1, 6-4)... Et justement, pour ce qui est de comprendre qui est susceptible de voir les demi-finales, il faut passer à la calculatrice. Avant l'ultime rencontre de ce soir entre Kevin Anderson et Roger Federer, c'est bien le Suisse qui est en très bonne posture.

Seul un miracle peut sauver Thiem

Désormais qualifié, Kevin Anderson n'a plus grand chose à jouer face au Maestro si ce n'est la première place. Il semble donc improbable de voir Roger Federer, certes pas forcément en grande forme à Londres depuis dimanche, prendre une fessée face au géant sud-africain. Car c'est le seul scénario pour voir le classement du Groupe Lleyton Hewitt chambouler. En effet, pour voir Dominic Thiem qualifié, Anderson devra laminer Federer deux manches à zéro et dans le même temps ne pas concéder plus de 5 jeux face au Suisse qui, jusqu'ici, domine largement au goal-average des jeux (+3 contre -4 pour Thiem et -14 pour Nishikori).

Autrement dit : sauf immense coup de théâtre, Roger Federer devrait bel et bien accompagner Kevin Anderson dans le dernier carré.