Roger Federer
Roger Federer a été mis à mal... mais il ira en finale! | LEON NEAL / AFP

Masters : Federer, un finish au courage et une finale à Londres

Publié le , modifié le

Intouchable depuis le début du tournoi, Roger Federer a été sérieusement bousculé par Stanislas Wawrinka en demi-finale du Masters de Londres. Le numéro 2 mondial a sauvé quatre balles de match face à son coéquipier de Coupe Davis pour s'imposer en trois manches ultra-accrochées (4-6, 7-5, 7-6). Dimanche, il tentera d’empêcher Novak Djokovic de décrocher un troisième sacre consécutif.

Face à l’homme aux 17 Grands Chelems, Stan Wawrinka a sorti le "très gros match" qu’il avait annoncé nécessaire pour accrocher la première finale du Masters de sa carrière. Mais cela n’a pas suffi. Passé quatre fois à un point de l'exploit, le 4e joueur mondial a craqué sur la fin, laissant Roger Federer, sextuple vainqueur du tournoi, filer vers une neuvième finale. 

Wawrinka étincelant dans le premier set

A la faveur d’un début de duel impeccable, Wawrinka avait pourtant rapidement pris l’avantage psychologique. Manœuvrant la plupart des échanges, matraquant Federer en coup droit, il réussissait rapidement le break (3-1). Plus puissant, plus en confiance que le numéro 2 mondial, imprécis, ‘Stan’ en profitait pour lâcher ses coups… qui rentraient tous dans le court ! Un petit festival matérialisé par un nouveau break (5-2), à la suite duquel Wawrinka commettait un peu plus d’erreurs pour laisser Roger revenir en fin de première manche. En vain : le vainqueur du dernier Open d’Australie bouclait l’affaire sur un dernier jeu plus convaincant (6-4).

La deuxième manche était plus équilibrée. Après avoir sauvé trois balles de break dans le sixième jeu pour maintenir le suspense (3-3), Wawrinka continuait de tenir la dragée haute à un Federer de plus en plus agressif. Le premier manifestait plusieurs fois son mécontentement, visiblement gêné par des spectateurs trop bruyants, tandis que le second montait en régime et lâchait une superbe volée de revers pour mener 5-4. Son compatriote, déterminé, restait dans le match en enquillant les aces, mais Roger terminait sur huit points consécutifs (7-5) pour revenir à un set partout. 

Federer n’a eu besoin que d’une chance

Breaké d’entrée de troisième manche, Federer sortait un peu du match, furieux contre l’arbitre après un point qu’il pensait ne pas avoir été validé. A 4-2 Wawrinka, il repartait de plus belle en remportant plusieurs gros échanges… mais passait à côté de deux balles de débreak. Un échec dont Roger se relèvera en écartant trois balles de match à 5-4 pour reprendre l’avantage psychologique. Il repassait même devant pour la première fois (6-5), avant que Wawrinka n’égalise sur son service. Ce dernier, courageux mais diminué par les crampes dans le jeu décisif, restait solide jusqu’au bout en sortant un 10e ace. Federer devait sauver une quatrième balle de match (5-6)… avant de dégouter Wawrinka sur sa première opportunité, une magnifique montée conclue par une volée de coup droit (8-6), après 2h48 d’un sublime duel. Le plus beau du tournoi. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer