Stanislas Wawrinka
Le joueur suisse Stanislas Wawrinka | DPPI - MANUEL BLONDEAU

Wawrinka trop fort pour Ferrer

Publié le , modifié le

Stanislas Wawrinka s'est qualifié pour la finale du Masters de Monte-Carlo en dominant en deux manches l'Espagnol David Ferrer, 6-1, 7-6 (7/3). Au prochain tour, le Suisse affrontera son compatriote Roger Federer.

On souhaite bon courage à Roger Federer en finale de Monte-Carlo. Bon courage car pour battre ce Stanislas Wawrinka là, il faudra être très fort. Le numéro 3 mondial a fait forte impression en s'offrant un spécialiste de la terre battue, David Ferrer en demi-finale du Masters de la Principauté. L'Espagnol n'avait perdu que deux fois en sept confrontations sur ocre contre Wawrinka, il a désormais perdu les deux dernières sur cette surface (au Portugal en 2013 et à Monte-Carlo cette année). Impuissant pendant une manche, il s'est accroché dans la deuxième manche et allé jusqu'au tie-break avant de céder. Avec cette 100e victoire en Masters 1000, Wawrinka se qualifie pour la première finale de sa carrière sur le Rocher.

Malgré son handicap dans les face-à-face, Stanislas Wawrinka a tout de suite pris à la gorge David Ferrer en l’agressant dès les premières balles. Confiant dans son jeu et dans ses coups, le vainqueur de l’Open d’Australie a rapidement mené 4-0 sans que l’Espagnol ne puisse rien y faire. Dépassé à l’échange, l’Espagnol souffrait et attendait la fin de l’orage. Qui n’allait pas arriver tout de suite puisque le Suisse sauvait même deux balles de break à 4-0 et empochait sur son 16e coup gagnant la première manche 6-1 en 32 minutes. Sur un nuage durant un set, le Suisse a connu plus de difficultés dans le second. Commettant beaucoup plus de fautes, il a laissé David Ferrer revenir dans la partie.

31 coups gagnants

L’Espagnol a également haussé son niveau de jeu en sauvant une balle de break dans le premier jeu. Tenant son service et faisant la course en tête, il a toutefois été incapable de menacer le Suisse sur sa mise en jeu. Un scénario qui allait logiquement mené au tie-break, le quatrième entre les deux joueurs en 13 confrontations. Si David Ferrer avait remporté les trois premiers, il a cette fois baissé le pavillon devant un Wawrinka qui a retrouvé les fulgurances du début de rencontre à l’image de ce revers long de ligne pour mener 4-0. La double-faute de l’Espagnol offrait à 5-2 offrait quatre balles de match au Suisse qui allait l’emporter sur une nouvelle faute directe de son adversaire, la 12e de la rencontre. Impérial au filet (13 points gagnés sur 15), le Suisse a arrosé le court de coups gagnants (31 à 8 pour Ferrer). S'il a connu plus de déchets dans le second set, il a prouvé qu'il avait définitivement franchi un cap en retrouvant son jeu dans les moments importants. 

Benoit Jourdain @BenJourd1

Masters 1000