Tsonga shanghai volée 102015
Jo-Wilfried Tsonga a retrouvé son jeu offensif au Masters 1000 de Shanghai | JOHANNES EISELE / AFP

Un Tsonga de haute volée qui file en finale à Shanghai

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga s'est brillamment qualifiée pour la finale du Masters 1000 de Shanghai grâce à sa victoire sur Rafael Nadal 6-4, 0-6, 7-5. Le Manceau regoûte pour la première fois à ce niveau de la compétition depuis son succès à Toronto en 2014. Solide sur son service et impérial au filet, Tsonga a joué son meilleur tennis dans les moments importants. Un autre morceau de choix l'attend en finale : Novak Djokovic qui a étrillé Andy Murray 6-1, 6-3.

Les revenants avaient encore faim. Une demi-finale de Masters 1000 n'allait pas rassasier Rafael Nadal et Jo-Wilfried Tsonga dans leur objectif de sauvetage de la saison. Rassuré par son niveau, le Manceau avait envie de tout croquer, y compris un ancien N.1 mondial lui aussi en quête de renaissance. Tsonga a commencé par une somptueuse mise en bouche. Son jeu porté vers l'offensive lui permettait de prendre l'ascendant sur Nadal. Un break à 3-3 puis une belle solidité, la recette était bonne. Le Manceau allait chercher le gain du premier set sur un jeu blanc. Le premier point au filet. Les deux suivants grâce à un bon service. Nadal donnait le dernier sur une faute en coup droit (6-4).

Sevré de set, Nadal réagissait dès l'entame du 2e. Un sursaut à pleine dents qui mettait "Jo" au régime sec. Bien plus agressif, il lui collait un 6-0 inquiétant. Pendant que le Majorquin surfait sur le haut de la vague (1 faute directe), Tsonga passait son jeu à la moulinette (21 fautes et 15 % de pts gagnés sur 2e balle). On aurait droit à une 3e manche en guise de dessert. A condition que Tsonga fasse remonter la sauce. Son premier engagement remporté sur jeu blanc était rassurant (1-1). Le Français avait donc laissé filer le 2e set pour mieux agresser l'Espagnol dans la dernière manche. Il n'était pas loin du coup parfait mais Nadal sauvait trois balles de break à 1-1. Lui aussi montrait qu'il en avait encore sous le pied (1-2).

Les deux hommes étaient très proches. On sentait toutefois que c'était plus dans la raquette de Tsonga que le bras de fer allait se jouer malgré la toujours incroyable défense de Nadal. L'Espagnol jouait deux fois de la bande dans cette fin de match mais Tsonga était très vigilant. A 5-5, il allait chercher le break. Un premier coup droit gagnant qui donnait une occasion puis un passing dans les pieds qui poussait Nadal à la faute (6-5). Le Majorquin poussait fort pour revenir dans le match mais le Manceau donnait tout ce qu'il avait. Il s'offrait une balle de match grâce à un plongeon au filet où la balle touchait la ligne. Tsonga concluait sur une faute de Nadal (6-4) au terme d'une fin de match très intense. Sa première finale en Masters 1000 depuis 2014 (Toronto) se jouera dimanche contre Novak Djokovic, ogre de premier choix qui n'a fait qu'une bouchée d'Andy Murray 6-1, 6-3.