Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga grimace | AFP - VALERY HACHE

Tsonga s'en sort à Monte-Carlo

Publié le , modifié le

N.1 français au Masters 1000 de Monte-Carlo, Jo-Wilfried Tsonga (N.9) a eu du mal à franchir le 2e tour. Opposé à Philipp Kohlschreiber (25e mondial), le Français s'est imposé 6-4, 1-6, 6-4 ce qui n'est pas le cas de Jérémy Chardy, corrigé par David Ferrer 6-3, 6-0. Gaël Monfils a eu quant à lui raison du Sud-africain Kevin Anderson en deux sets 6-4, 7-6.

Ce n'est pas encore du grand Jo-Wilfried Tsonga. Il a néanmoins assuré l'essentiel, à savoir passer le cap de son entrée en lice dans le tournoi. Ayant commis plus de fautes que son adversaire (39 à 36) et moins de coups gagnants (19 à 26), il a su lutter contre son adversaire, et aussi contre lui-même, pour se qualifier pour le 3e tour. Pour son premier match sur la terre-battue cette saison, il a montré qu'il avait encore du travail. Mais il n'y a rien d'anormal après une tournée américaine délicate (sortie au 1er tour à Indian Wells et en 8e à Miami). 

Après un premier set sérieux, il a ensuite subi un gros coup de mou dans le deuxième set. En manque de jambes, il a été corrigé 6-1. "J'ai eu un petit coup de moins bien au deuxième set. J'avais  les jambes très dures, je ne me sentais pas très bien. J'ai appelé le docteur,  et lui ai dit que ce n'était pas fréquent. Il m'a donné un peu d'homéopathie.  Ca ne m'inquiète pas plus que ça pour la suite. Je me suis peut-être un peu trop entraîné. Comme j'étais fatigué, ça a été un peu compliqué", a déclaré Tsonga. Dans le dernier set, il ne s'est pas désuni, allant s'emparer du service de Philipp Kohlschreiber au meilleur moment, soit dans le dernier jeu du match. C'est à sa troisième balle de match que le Manceau a conclu, profitant de deux derniers points vendangés par l'Allemand, alors qu'il avait manqué de précision sur ses deux premières occasions de conclure.

La Coupe Davis dans les jambes

"J'ai eu la  chance de breaker rapidement au premier set, puis j'ai tenu mon service, a-t-il résumé. Au deuxième set, j'ai eu ce passage à vide, j'avais du mal à enchaîner les  courses. Au troisième, j'ai tenu et il a fini par lâcher prise. Il a fallu  récupérer après la Coupe Davis. On était tous un peu fatigué. J'ai pris  quelques jours de repos. Je n'ai pas beaucoup de jours de terre battue derrière  moi, mais on fait avec", a ajouté la tête de série N.9. Le N.2 français affrontera au prochain tour le vainqueur du match opposant l'Espagnol  Roberto Bautista Agut (45e) à l'Italien Fabio Fognini (13e), également  demi-finaliste l'an passé sur le Rocher.

En moins de deux heures, Tsonga s'ouvre les portes du 3e tour. Mais il devra hausser son niveau de jeu pour défendre ses points de l'an dernier, où il avait atteint les demi-finales du tournoi. Et au prochain tour, ce sera un joueur difficile à manier: soit Roberto Bautista Agut (45e mondial) soit Fabio Fognini (13e mondial). Ce sera un vrai premier test sur cette surface. Grigor Dimitrov en a déjà passé un, lors du 1er tour. Opposé à Marcel Granollers, le Bulgare s'est trouvé avec un break de retard au début de la dernière manche (2-1). Mais il a rétabli la situation rapidement pour finalement s'imposer, en 2h01, 6-2, 4-6, 6-3. Au prochain tour, il jouera un autre Espagnol, Albert Ramos (101e mondial).

Ferrer trop fort pour Chardy

Jérémy Chardy s'est arrêté dans ce deuxième tour, stoppé net par David Ferrer. L'Espagnol s'est imposé en deux manches 6-3, 6-0. Le Français avait remporté dimanche le premier match de sa carrière sur le  Rocher, face au Néerlandais Igor Sijsling. Mais Ferrer, finaliste l'an passé à Roland-Garros, était un obstacle insurmontable sur terre battue. Chardy a pris d'entrée le service de l'Espagnol. Mais il n'a pas pu le  mettre vraiment sous pression en se faisant débreaker dans la foulée. La suite n'a été qu'un long cavalier seul de Ferrer, qui affrontera en  huitièmes son compatriote Albert Ramos (101e) ou le Bulgare Grigor Dimitrov (14e).

La cheville de Gaël Monfils n'a pas tremblé, et le Parisien est venu à bout du Sud-africain Kevin Anderson (N.14) 6-4, 7-6, au premier tour du tournoi. Même s'il n'a pas eu beaucoup de temps de jeu sur la terre battue, Monfils a eu de bonnes sensations sur le Court des Princes de Monte-Carlo. Au prochain tour, Monfils retrouvera l'Espagnol Pablo Carreño, vainqueur du Croate Ivan Dodig 6-3, 6-3.
Quant à Paul-Henri Mathieu, il a été éliminé au premier tour par l'Espagnol Nicolas Almagro (20e) en deux sets 6-3, 6-2. Le 113e joueur mondial avait remporté ses deux précédentes rencontres face à Almagro,  finaliste dimanche à Houston (Etats-Unis). L'Espagnol affrontera mercredi au  deuxième tour un autre Français, Nicolas Mahut (40e).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000