Jo-Wilfried Tsonga, Shangaï
Jo-Wilfried Tsonga | MARK RALSTON / AFP

Tsonga battu par Djokovic à Shangaï

Publié le , modifié le

Très bon depuis le début du Masters 1000 de Shangaï, Jo-Wilfried Tsonga n'a rien pu faire contre Novak Djokovic en demi-finale (6-2, 7-5). Le Français a fait trop de fautes directes pour espérer bousculer le Serbe. Ce dernier sera opposé dimanche à Rafael Nadal ou Juan Martin Del Potro en finale.

La marche était trop haute. En quête d'un succès sur Novak Djokovic depuis trois ans et un quart de finale victorieux à l'Open d'Australie, Jo-Wilfried Tsonga a encore rendu les armes face au Serbe. Tombeur de Gaël Monfils au tour précédent, le N.2 mondial confirme à Shangaï son statut de bourreau en chef des Français contre lesquels il reste sur 28 victoires consécutives. Contre le Manceau, Djoko a réglé l'affaire en 2 sets et 1h33 de jeu. S'il a résisté dans la seconde manche, Jo-Wil a fait trop de fautes (35 contre 14 à son adversaire) pour espérer une autre issue à sa 2e demi-finale de Masters 1000 cette saison après celle perdue à Monte-Carlo. D'emblée le N.9 mondial a cédé sa mise en jeu à l'ancien leader du classement ATP. Il revenait toutefois à 3-2 en rendant la monnaie de sa pièce au Djoker. Mais dans la foulée, il laissait à nouveau son service au vainqueur du tournoi de Pékin la semaine passée. Démobilisé, le récent finaliste à Metz déroulait le tapis rouge à son adversaire (6-2) pour mieux le contester en début de 2nd set.

Tsonga toujours en course pour le Masters de Londres

Revenu avec d'autres intentions, Tsonga manquait de breaker d'entrée. Les jeux de service étaient très disputés mais les deux hommes ne cédaient pas. Plus offensif, JWT multipliait les montées au filet. Mais dans le 5e jeu, le Sarthois se déréglait. Le Serbe ne demandait son reste pour prendre le large (3-2). A l'orgueil, le Français revenait de nulle part (4-4) pour finalement s'écrouler sur son service et laisser son adversaire conclure (7-5). Depuis sa défaite en finale de l'US Open face à Rafael Nadal, Novak Djokovic est invaincu. En Chine, seul Monfils l'a réellement inquiété pour le moment. Déjà vainqueur de son bourreau américain en finale à Pékin, Nole espère le retrouver. Pour prouver que la perte de sa place de N.1 mondial au profit de l'Espagnol n'est qu'un accident. Quant à Jo-Wilfried Tsonga, il peut tout de même se satisfaire de son parcours. Revenu à la compétition depuis 3 semaines, le N.1 français n'avait perdu aucun set contre Andujar, Nishikori et Mayer. Cette demi-finale de Masters 1000 lui offre également de nombreux points à la Race et le rapproche du Masters de Londres entre les 8 meilleurs joueurs mondiaux. 

Jerome Carrere