Tirage difficile à Rome pour Tsonga

Tirage difficile à Rome pour Tsonga

Publié le , modifié le

Après son élimination au 2e tour de Madrid, Jo-Wilfried Tsonga pensait pouvoir se refaire une santé lors du Masters 1000 de Rome. Il faudra qu'il ait un très bon niveau dès l'entame du tournoi puisque le tirage au sort lui a placé au 1er tour face à lui, l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (22e mondial), vainqueur de Ferrer et Fognini sur la terre de Rio mi-février. Et que dire d'Edouard Roger-Vasselin, qui affrontera d'entrée Grigor Dimitrov. C'est nettement plus jouable pour Gilles Simon, opoosé à Filippo Volandri.

Jo-Wilfried Tsonga n'aura pas de tour de chauffe. A Rome, quelques jours après avoir été dominé au 2e tour du Masters 1000 de Madrid par Santiago Giraldo, il devra sortir le grand jeu d'entrée. Le tirage au sort lui a en effet placé l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov. La dernière fois que les deux hommes se sont joués sur le circuit, c'était en 2012, sur la terre-battue madrilène, et l'actuel 22e mondial l'avait emporté en trois manches (et jeu décisif dans le 3e set). Le natif de Kiev mène d'ailleurs leurs duels (3-2). Et s'il s'est montré beaucoup moins productif depuis le début de la vraie saison sur terre-battue (sorti au 2e tour à Monte-Carlo et au 1er à Barcelone, au 3e à Madrid) qu'auparavant (1/4 à Miami, 1/2 à Indian Wells), il ne faut pas oublier ce qu'il avait réalisé lors de la tournée sud-américaine de février. A Rio de Janeiro, sur terre, il avait battu coup sur coup Fabio Fognini et David Ferrer, avant de donner du fil à retordre à Rafael Nadal en finale.

Dolgopolov, c'est un sacré adversaire pour commencer. Et Grigor Dimitrov est encore plus embêtant à jouer d'entrée. Et c'est Edouard Roger-Vasselin qui aura cette charge. pas vraiment eun beau cadeau pour le parisien, déjà pas gâté cette semaine avec un 1er tour perdu à Madrid contre Tsonga. Mais les deux joueurs ne se sont jamais affrontés sur le circuit. En l'absence de Gasquet et Monfils, forfaits, les autres Français engagés sont Gilles Simon, opposé à Filippo Volandri, Jérémy Chardy, qui affrontera Robin Haase, Nicolas Mahut étant opposé à Mikhail Youzhny. Pour Simon, s'il passe ce 1er tour, il lui faudra croiser le chemin de Rafael Nadal. Pour Chardy, ce sera Roger Federer (N.4). A signaler également un 1er tour explosif entre Kei Nishikori (N.10) et Ernests Gulbis.

Cornet face à Flipkens chez les femmes

Stéphane Robert n'est plus qu'à une victoire d'intégrer le tableau final. En qualifications, il a dominé Tobias Kamke 6-4, 6-4. Pierre-Hugues Herbert a également une carte à jouer, mais ce sera difficile lors de son 1er tour contre le Kazakh Golubev (N.4). idem pour Adrian Mannarino, opposé au Polonais Lukasz Kubot (N.10). Ce sont les trois Français engagés dans les qualifications romaines.

Chez les femmes, Alizé Cornet est toute seule dans le tableau finale, Caorline Garcia ayant préféré s'inscrire à Nuremberg. Et la Niçoise n'aura pas un 1er tour très simple, face à la Belge Kisten Flipkens, qu'elle a battue lors de leur dernier duel, en début d'année à Dubaï. Là aussi, le tableau des qualifications est le dernier obstacle pour Kristina Mladenovic et Virginie Razzano, toutes deux engagées respectivement contre Vania King (N.9) et Gioia Barbieri (titulaire d'une wild-card).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000