Gilles Simon
Gilles Simon | AFP - VALERY HACHE

Simon, Benneteau et Chardy déjà dehors à Monaco

Publié le , modifié le

Gilles Simon s'est incliné dès son entrée au lice au Masters 1000 de Monte-Carlo face à l'Espagnol Roberto Bautista-Agut en deux manches, 6-3, 7-6 après 1h55 de jeu. Après sa défaite cruelle face à Carlos Berlocq en Coupe Davis, il confirme ses difficultés du moment sur terre battue. Lui aussi défait sur le sol argentin en double avec Llodra, Julien Benneteau a également failli en s'inclinant face à Milos Raonic (6-1, 6-4). Jérémy Chardy n'a pas fait mieux, battu en trois sets par l'Espagnol Pablo Andujar 6-7, 7-5, 6-2.

A force, Gilles Simon va nourrir de sérieux complexes sur terre battue. Après ses deux défaites en Coupe Davis dont celle décisive face à Carlos Berlocq, le numéro 13 mondial a de nouveau mordu la poussière à Monte-Carlo. Son bourreau n'est pas argentin cette fois, mais vient d'Espagne, autre patrie spécialiste de l'ocre. Pourtant, il partait avec un certain avantage psychologique face à Roberto Bautista Agut, son adversaire et 59e joueur mondial, qu'il avait battu à deux reprises, mais sur dur. A Marseille cette année et à Miami l'année dernière. Demi-finaliste l'an dernier face à Rafael Nadal, Simon prenait le premier le service de l'adversaire qui l'imitait dans la foulée.

Aucun joueur n'était capable de tenir sa mise au jeu jusqu'au 8e jeu qui voyait Bautista Agut enfin confirmer son break (5-3). Un ultime break de l'Espagnol lui offrait la première manche (6-3). La deuxième manche allait se poursuivre sur le même rythme. Un festival de breaks (huit au total) menait les deux joueurs au jeu décisif. Là encore, Simon se mettait en danger sur son service par manque de précision et offrait 4 balles de match à l'Espagnol. Comme face à Berlocq, le Français sortait enfin de sa torpeur et revenait à 6-6 dans le tie-break avant de craquer 8-6.

Quant à Julien Benneteau, il s'est montré complètement impuissant face à Milos Raonic, tête de série numéro 12. Après un premier set cauchemardesque où il est passé tout près du 6-0, le Français s'est ressaisi. Mais, breaké à 2-2, Benneteau n'a pu décrocher la seconde manche, et s'incline en une heure et quart. "Il est un peu comme Isner, c’est très dur de retourner contre lui", a-t-il déclaré sur Canal+ Sport. "Lui a su le faire, et il m’a enfoncé. Je ne suis pas très content de moi, et de démarrer la saison sur terre comme ça".

Enfin Jérémy Chardy , 25e mondial,   coincé en trois sets accrochés (6-7 7-5 6-2) face à l'Espagnol Pablo Andujar , 96e mondial et issu des qualifications. Depuis son quart de finale à l'Open d'Australie, le Palois marque le pas. 

Les résultats de lundi

Simple messieurs (1er tour):
Milos Raonic (CAN/N.12) bat Julien Benneteau (FRA) 6-1, 6-4
Jarkko Nieminen (FIN) bat Viktor Troicki (SRB) 6-1, 6-2
Benoît Paire (FRA) bat Ivan Dodig (CRO) 6-4, 6-4
Nikolay Davydenko (RUS) bat Daniel Brands (GER) 6-3, 6-4
Roberto Bautsita-Agut (ESP) bat Gilles Simon (FRA) 6-3, 7-6 (8/6)
Edouard Roger-Vasselin (FRA) bat Robin Haase (NED) 6-3, 6-2
Mikhail Youzhny (RUS) bat Daniel Gimeno (ESP) 6-4, 6-0
Fabio Fognini (ITA) bat Andreas Seppi (ITA/N.15) 3-6, 6-4, 6-4
Pablo Andújar  (ESP) bat Jérémy Chardy (FRA) 6-7 (4/7), 7-5, 6-2
Marin Cilic  (CRO/N.9) bat Horacio Zeballos (ARG) 6-2, 6-7 (6/8), 6-2