Rome : Djokovic s'en sort bien et rejoint Nadal en finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Romain Bonte
Novak Djokovic sur la défensive face à Schwartzman
Novak Djokovic sur la défensive face à Schwartzman | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vainqueur à Madrid la semaine passée, Novak Djokovic s'offre une nouvelle finale à Rome, après avoir dominé l'Argentin Diego Schwartzman en demi-finales 6-3, 6-7 (2), 6-3. Le Serbe, retrouvera une vieille connaissance en finale, en la personne de Rafael Nadal.

Les deux hommes s'affrontaient pour la troisième fois sur le circuit professionnel et sans réelle surprise, l'actuel N.1 mondial comptait déjà deux succès. Mais leur dernier duel en 2017, au troisième tour de Roland-Garros, avait donné lieu à une belle bataille en cinq manches. Djokovic l'avait alors emporté 5-7, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1. Mais cette fois, l'Argentin s'est montré moins à l'aise sur la terre battue romaine. Le 24e joueur mondial a certes bien débuté la rencontre mais a fini par craquer sur son service pour être mené 5-3. Et Djokovic ne s'est pas fait prier pour confirmer sur son engagement.

Schwartzman tenace

Le deuxième set a débuté de la même manière que le premier, les deux joueurs se répondant coup pour coup. Conscient que le match n'était pas encore gagné, Nole a montré quelques signes d'agacements, alors que son adversaire le poussait à la faute. Plus agressif, et en réussite à la volée comme sur ses amorties, l'Argentin parvenait à breaker pour mener 4-2. Mais Schwartzman s'est vu aussitôt rattraper par le N.1 mondial, puis de nouveau à 5-5. Heureusement pour l'Argentin, le Serbe a de nouveau failli, notamment sur son coup droit dans le tie-break et Schwartzman a pu égaliser à une manche partout 7-6 (2).

Mais sur les moments clés, l'expérience et le talent de Djokovic ont fait la différence. Même s'il a semblé physiquement émoussé après son superbe match de trois heures face à Del Potro, le N.1 mondial a sorti les coups qu'il fallait à l'image de cet amorti pourtant bien remis par Schwartzman. A 4-2, Djoko a enfoncé le clou en jouant avec les lignes pour s'envoler à 5-2. Le Serbe a finalement validé son billet pour la finale en enlevant le troisième set 6-3, où l'attend déjà de pied ferme Rafael Nadal.