Premier titre en Masters 1000 pour Karen Khachanov
Premier titre en Masters 1000 pour Karen Khachanov | CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Rolex Paris Masters : Karen Khachanov fait tomber Novak Djokovic en finale

Publié le , modifié le

Bercy aime surprendre son monde. Après le triomphe surprise de Jack Sock l’année dernière, le Masters 1000 parisien a de nouveau sacré l’un des outsiders de cette semaine. A 22 ans, Karen Khachanov s’est offert le plus beau titre de sa carrière en remportant le Rolex Paris Masters face à Novak Djokovic (7-5, 6-4), au terme d'une finale maîtrisée dans les grandes largeurs.

Novak Djokovic n’est plus intouchable. 22 matches que le Serbe n’avait plus connu le goût de la défaite, et un huitième de finale perdu face Stefanos Tsitsipas à Toronto. 87 jours plus tard, "Nole" est de nouveau tombé. Le nom de son bourreau : Karen Khachanov. Pour sa première finale en Masters 1000, le Russe n’a pas été mangé par la pression, décidant de jouer crânement sa chance face au meilleur joueur du monde à l’heure actuelle sur la planète tennis. Impressionnant de sérénité et porté par un coup droit quasi-infaillible, Karen Khachanov s’est offert le N°1 mondial en deux sets et 1h34 de jeu (7-5, 6-4). Un 4e titre sur le circuit ATP pour le Russe, le plus beau de sa carrière, pour celui qui rejoint ses compatriotes Marat Safin (vainqueur en 2000, 2002, 2004) et Nikolay Davydenko (titré en 2006) au palmarès du Masters 1000 parisien.

On avait quitté Novak Djokovic hier au terme de 3h03 d’un combat de titans face à Roger Federer. Une victoire de haute lutte et une débauche d’énergie que le Serbe a probablement payé au moment de rentrer sur le court, lui qui était en quête d'un cinquième titre à Bercy. Entre frustration non cachée et souffle court dès les premiers rallyes, le futur N°1 mondial a fait preuve d'une fébrilité qui l'avait pourtant quitté depuis plusieurs mois. Preuve d’un Djokovic en petite forme : seulement 61% de première balle lors du premier set et 52% de points gagnés sur son service, loin des standards du N°1 mondial. Une faille dont n'a pas tardé à profiter Karen Khachanov.

Breaké sur sa deuxième mise en jeu (1-2), le Russe s'est rapidement remis la tête à l'endroit et n'a eu besoin que de deux balles de break pour faire tourner cette finale en sa faveur. Il a d'abord profité des premières fautes de Novak Djokovic pour effacer son retard, avant de breaker le Serbe à 5-5. Fort dans les bras et fort dans la tête, Khachanov se permet même de laisser Novak Djokovic mener 0-30 au moment de servir pour le gain de la première manche, enchaînant finalement trois coups droits dévastateurs et un service gagnant pour prendre les devants (7-5).

En manque de tonus, Novak Djokovic n'a rien pu faire pour arrêter le rouleau compresseur Khachanov. Le Russe enchaîne et breake rapidement le Serbe à 2-1. Un Djokovic au bord de la rupture, écartant au forceps trois balles de double break pour obliger le Russe à servir pour le match. Pas un problème pour Kachanov qui conclut sereinement au terme d'une finale maîtrisée de A à Z. 

Après John Isner, Alexander Zverev et Dominic Thiem, Karen Khachanov a conclu sa semaine ce dimanche une semaine parfaite en s'offrant un quatrième membre du top 10. Un top 10 dont il se rapproche à grands pas, puisqu'il sera 12e joueur mondial lundi. Novak Djokovic, qui aurait pu égaler le nombre de titres en Masters 1000 de Rafael Nadal cet après-midi (le Serbe reste bloqué à 32), aura lui de quoi se consoler dès demain en retrouvant pour la première fois depuis deux ans le trône du tennis mondial.

Mathieu Aellen

Masters 1000