Stéphane Robert
Stéphane Robert | SAEED KHAN / AFP

Robert proche de l'exploit face à Gulbis

Publié le , modifié le

Seul Français à avoir passé le cap des qualifications au Masters 1000 de Rome, Stéphane Robert a bien failli réaliser une énorme performance, au 2e tour, contre Ernests Gulbis 7-6 (7/1), 6-3. Le 85e mondial menait 7-6 (7/1), 3-1, mais a fini par s'incliner 6-7, 6-4, 6-3 contre le 17e mondial. En début d'année, le Français était devenu le premier qualifié de l'Histoire à atteindre les 8e de finale de l'Open d'Australie, s'inclinant en quatre sets contre Murray.

Stéphane Robert a bien failli faire exploser la tête d'Ernests Gulbis. Ce n'est pas le joueur le plus difficile à faire "dégoupiller" sur le circuit, mais il faut avoir le tennis pour le faire. Venu des qualifications, le Français a conduit son adversaire à plusieurs jets de raquettes, ainsi qu'à une casse parfaite du cadre, en toute fin du jeu décisif du premier set. Avec le soutien du public particulièrement heureux de voir la cafetière letonne surchauffer, le 85e mondial a encore une fois prouvé qu'il savait être un sacré poison.

Tout en décontraction, comme il avait joué en 2011 à Roland-Garros pour éliminer Tomas Berdych au 1er tour après être sorti des qualifications, Robert a fait douter son adversaire. Contrant parfaitement le jeu de Gulbis, plutôt inconstant et auteur de nombreuses fautes directes, il s'était emparé du jeu décisif (7/1) et avait même réalisé le break en début de deuxième set pour mener (3-1). Mais le 17e mondial retrouvait un peu de calme, beaucoup son jeu, et alignait cinq jeux d'affilée pour finalement remettre les compteurs à zéro (6-4). Dans le troisième set, le physique du Français était clairement déclinant. Gulbis en profitait pour faire le break au fameux 7e jeu (4-3), avant de terminer, sur une horrible double-faute de Stéphane Robert, après presque deux heures de combat.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000