Novak Djokovic
Novak Djokovic. | FILIPPO MONTEFORTE FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Revenu de l’enfer, Berdych sort Djokovic à Rome

Publié le , modifié le

Les demi-finales du Tournoi de Rome se joueront sans Novak Djokovic. Mené 6-2, 5-2, le Tchèque Tomas Berdych a réalisé un exploit retentissant en revenant dans la partie pour finalement s'offrir le numéro un mondial (2-6, 7-5, 6-4). Une sensation, à dix jours de Roland-Garros.

Expéditif hier, Novak Djokovic n’avait eu besoin que d’une heure et deux sets (6-1, 6-4) pour sortir Alexandr Dolgopolov en huitième de finale du Tournoi de Rome. Ce vendredi, le Serbe semblait idéalement parti pour réaliser une performance similaire, dominant tranquillement les débats jusqu'à la fin du deuxième set.

C'était compter sans le réveil de Tomas Berdych. Défiant tous les pronostics, le Tchèque est parvenu à se remobiliser pour revenir dans la partie. Plus tranchant dans ses services, plus précis, il a poussé son adversaire à la faute et pris l'ascendant psychologique dans un duel qui semblait pourtant joué d'avance. A 2-5 dans le deuxième set, il a remporté 8 des 9 jeux suivant et a totalement relancé  le match.

Dans la dernière manche, le Tchèque a rapidement breaké "Djoko" (le troisième break sur quatre mises en jeu entre la fin du 2e set et le début du 3e) avant d'assurer sa conclusion sans trembler, malgré les trois balles de match sauvées par le numéro un mondial qui aurait sans doute souhaité préparer Roland-Garros d'une autre façon. A Madrid déjà, il était sorti dès son entrée en lice par le jeune Bulgare Grigor Dimitrov.

"J'y ai toujours cru, a commenté Berdych dans l'interview réalisée sur le court juste après le match. A 5-3 (au 2e set), j'ai changé de raquette et c'est peut-être le tournant du match. J'ai bien servi, je suis heureux d'avoir interrompu ma série de défaites contre Novak." En demi-finale, Berdych retrouvera Rafael Nadal, tombeur de David Ferrer.

Nadal fait le job

Rafael Nadal, tête de série N.5, s'est en effet qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 de Rome en battant son compatriote (6-4, 4-6, 6-2). L'Espagnol, six fois vainqueur au Foro Italico et tenant du titre, a concédé un set à Ferrer, comme la veille en 8e de finale contre Ernests Gulbis (6-1 dans la première manche). Mais il reste en course pour une huitième finale en huit tournois depuis son retour de blessure.