Rafael Nadal,nonuple vainqueur à Monte-Carlo
Rafael Nadal, nonuple vainqueur à Monte-Carlo et bientôt à Barcelone ? | VALERY HACHE / AFP

On a retrouvé Rafael Nadal

Publié le , modifié le

Vainqueur dimanche au Masters 1000 de Monte-Carlo, Rafael Nadal vient de mettre à deux ans de déconvenues sur les tournois principaux. Et même si sa finale face à Gaël Monfils a été plus accrochée que prévue (7-5, 5-7, 6-0), le Majorquin a refait le plein de confiance. A cinq semaines de Roland-Garros, l'Espagnol peut à nouveau caresser l'espoir de remporter le tournoi parisien pour la dixième fois, même s'il préfère rester prudent.

Nonuple vainqueur des Internationaux de France (2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014), Nadal était passé à côté de la dernière édition en tombant en quarts de finale. Mais surtout, l'ancien N.1 mondial, n'avait plus remporté de grand tournoi depuis juin 2014 et son dernier sacre sur la terre parisienne. Même à Monte-Carlo, où il avait à chaque fois imposé sa suprématie de 2005 à 2012, l'Espagnol, désormais cinquième mondial, n'avait pu démontrer qu'il restait le meilleur joueur sur terre battue.

L'ombre de Djokovic

Cette année, son élimination dès le premier tour à Melbourne, puis ses déconvenues en Amérique du Sud auraient pu le décourager. Mais c'est mal connaître cet incroyable champion qui vient d'aller chercher un 68e titre sur le Rocher lors d'une 100e finale en carrière sur le circuit ATP. Et comme le tennis est aussi et peut-être surtout une affaire de mental, Nadal peut se réjouir d'avoir égalé le record de victoires en Masters 1000 de Novak Djokovic (28), un record que le Serbe -sorti dès son entrée en lice- lui avait pris le mois dernier. Si ce résultat le rassure, l'enfant de Manacor s'interdit encore de penser à Roland-Garros. "Pour le moment, il y a Barcelone la semaine prochaine, ensuite Madrid et Rome. Après, on verra pour Roland-Garros. Je vais essayer d'être prêt pour bien jouer, et si j'y arrive, on verra pour Roland-Garros."

A bientôt 30 ans, l'homme aux 14 titres du Grand Chelem a rappelé qu'il n'avait pas encore fini de remporter des titres. Tombeur à la fois de Stanislas Wawrinka (lauréat du dernier Roland-Garros), et d'Andy Murray, Nadal espère surtout être en mesure de redevenir le patron de la terre battue, même si l'ombre de Novak Djokovic n'est jamais très loin… "C'est une semaine de grande émotion. J'ai beaucoup travaillé pour revivre des moments comme celui là. Depuis le début de saison, je sens que j'ai de bonnes sensations, que je joue bien, mais il me manquait un tournoi de référence, et j'y suis arrivé." 

francetv sport @francetvsport

Masters 1000