Rafael Nadal: "Mon plus mauvais match sur terre battue en 14 ans"

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
L'Espagnol Rafael Nadal pensif
L'Espagnol Rafael Nadal pensif. | AFP - YANN COATSALIOU

Eliminé en demi-finales du Masters 1000 de Monte Carlo par l'Italien Fabio Fognini (6-4, 6-2), Rafael Nadal a assumé sa défaite: "C'est clair: j'ai joué un très mauvais match contre un bon joueur et dans cette situation on perd", a-t-il dit en conférence de presse, parlant d'un "jour où rien ne tourne rond". Et de résumer: "J'ai probablement joué mon plus mauvais match sur terre battue en 14 ans. J'ai mérité de perdre parce que j'ai joué contre un joueur meilleur que moi aujourd'hui."

Comment expliquez-vous cette défaite ?
Rafael Nadal:
"C'est clair: j'ai joué un très mauvais match contre un bon joueur et dans cette situation on perd. Je reviens de moments difficiles d'un point de vue des blessures et, du point de vue du mental, il a été difficile d'accepter tout ce qui s'est passé ces derniers temps. C'est donc juste un jour où rien ne tourne rond. J'ai probablement joué mon plus mauvais match sur terre battue en 14 ans. J'ai mérité de perdre parce que j'ai joué contre un joueur meilleur que moi aujourd'hui."

N'attendiez-vous pas trop de vous, alors que vous revenez de blessure ?
RN :
"J'attends toujours le meilleur. Mais parfois, il faut savoir accepter le négatif et aujourd'hui (samedi, ndlr) était un jour négatif. C'est tout. J'ai laissé passé une chance dans un tournoi très important pour moi. Difficile d'en dire plus. On peut parler de technique ou de tactique, mais c'est simplement un de ces jours où je n'ai absolument aucune sensation (dans le jeu)."

A quoi pensiez-vous lorsque vous étiez mené 5-0 dans le second set ?
RN:
"A rien. Absolument à rien. J'attendais simplement la fin du match. J'ai eu la chance de marquer ces deux jeux qui m'ont évité un score encore pire, mais le résultat final est le même. Le problème, parfois, c'est qu'on a l'habitude d'être très très solide tout le temps, même quand on revient de blessure, et de gagner, gagner, gagner. Mais les choses ne sont pas si faciles."

Sera-t-il facile ou difficile de vous remettre à l'entraînement demain matin ?
RN:
"Difficile. C'est tout."

AFP