Rafael Nadal: "Je n'étais pas si loin"

Rafael Nadal: "Je n'étais pas si loin"

Publié le , modifié le

Malgré sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic (6-3, 6-3), le tournoi de Monte-Carlo a été plutôt satisfaisant pour Rafael Nadal. "Cette semaine a été positive. Cela reste mon meilleur tournoi de la saison", affirme celui qui est désormais cinquième mondial. "Je n'étais quand même pas si loin", a déclaré le Majorquin, évoquant un possible "tournant" dans sa saison.

Qu'avez-vous pensé de votre prestation?
Rafael Nadal: "J'ai joué à un haut niveau à certains moments mais Novak a été capable  d'élever le sien. J'ai senti la fatigue à la fin et dès que je n'ai plus été  capable de jouer à l'intérieur du court, c'est devenu impossible. Si j'avais pu  tenir la même cadence du début pendant tout le match, j'aurais peut-être pu  espérer un autre résultat. Je n'étais quand même pas si loin. Cela se termine à  6-3, 6-3 mais le score aurait pu être plus serré. Il y a notamment eu cette  balle de break (à 3-3 dans le premier set, ndlr) sur laquelle il a sorti un  coup incroyable... Malgré le score, le niveau de tennis et d'intensité ont été  élevés à nouveau, comme hier et avant-hier (en quart et en huitième). C'est ce  dont j'ai besoin".
   
Quel bilan dressez-vous du tournoi?
RN: "Cette semaine a été positive. Cela reste mon meilleur tournoi de la  saison. Si je peux continuer comme ça à Barcelone, on pourra estimer que je  joue bien de nouveau. Vu d'où je viens, après Miami, je repars de ce tournoi  avec un sentiment de grande amélioration à la fois dans mon jeu et dans mon  mental. J'espère que Monte-Carlo sera un tournant de ma saison".
   
Pensez-vous que votre coup droit ait pu vous poser des problèmes?
RN: "Non. Je trouve que j'ai bien frappé la balle en coup droit. Lorsque j'ai  fait des fautes, c'était à cause de la baisse d'intensité au niveau des jambes.  Autrement, je contrôlais bien les points. Quand on perd de la vitesse de  jambes, quand il manque ce petit déplacement supplémentaire, cela ne va plus,  vous êtes mort et Novak se met à faire des coups fantastiques".
   
Le changement de raquette a-t-il pu avoir un impact?
RN: "Je ne pense pas qu'elle soit un problème. Si j'ai fait des erreurs,  c'est moi, pas la raquette. J'ai fait ces erreurs toute ma carrière et pas  seulement depuis que j'ai ma nouvelle raquette. Elle m'aide, mais ce qui m'aide  encore plus, c'est la motivation de travailler tous les jours avec la bonne  attitude. C'est pour cette raison que j'ai mieux joué cette semaine. Je  travaille dur depuis la reprise, mais tout se fait progressivement. Nous sommes  arrivés à un moment de l'année très important pour moi et je dois trouver le  déclic pour être compétitif à 100%".
   
Pensez-vous que vous arriverez à 100% à Roland-Garros?
RN: "Je n'ai pas la prétention de dire oui, parce que tout peut arriver. Je  ne peux pas prédire l'avenir. On verra bien. Je ferai tout pour être prêt à  Barcelone, puis à Madrid, puis à Rome, puis à Paris, si j'ai la chance de  pouvoir le faire. Chaque tournoi est important".

francetv sport @francetvsport

Masters 1000