Rafael Nadal
Rafael Nadal | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Paire impérial contre Wawrinka

Publié le , modifié le

Benoit Paire a réalisé une belle performance en sortant le Suisse Stanislas Wawrinka au 2e tour du Masters 1000 de Montréal (6-2, 7-6). Entrée en lice réussie pour Andy Murray, vainqueur de l'Espagnol Granollers (6-4, 7-6), même si l'Ecossais a semblé parfois emprunté. Après son élimination précoce à Wimbledon, Rafael Nadal a rassuré face au Canadien Levine, laminé 6-2, 6-0. Parmi les autres favoris, Juan Martin Del Potro a souffert alors que David Ferrer, lui, est passé à la trappe.

Parfois taxé de dilettantisme, Benoît Paire s'est montré extrêmement solide pour se défaire de son ami Stanislas Wawrinka, pourtant tête de série n°8 du tournoi canadien. Toujours aussi inspiré côté revers, l'Avignonnais a régulièrement agressé le Suisse sur son service au premier set. Efficace sur les balles de break qu'il s'est procurées (4/8 converties), le 27e joueur mondial ne s'est pas dispersé lors du tie-break de la seconde manche, qu'il a empoché sept point à deux. "J'ai eu la pire préparation possible, je n'avais pas tapé de balles depuis  deux semaines... je suis très content d'avoir  gagné deux matches, j'ai hâte d'être au troisième tour", a dit Paire, indiquant  avoir "mal vécu" d'avoir été opposé à son grand ami.Au prochain tour, le Français affrontera le vainqueur de l'Australien Matosevic qui a profité de l'abandon de Tommy Haas (5-0, ab.)

Pour son premier match depuis son sacre historique à Wimbledon, Andy Murray a connu quelques soubresauts bien compréhensibles face à Marcel Granollers. D'abord confiant lors de la première manche, Murray a ensuite été quelque  peu gêné par son adversaire qui a multiplié les montées au filet. Mais le n°2 mondial a su serrer le jeu aux moments chauds pour s'imposer en deux manches (6-4, 7-6). Si l'Ecossais a parfois semblé hésitant, David Ferrer, lui, a été inexistant. La tête de série n°3 du tournoi a disparu sans gloire dès son entrée en lice, battue par le Russe Alex Bogomolov (6-2, 6-4). A noter également la défaite de l'un des hommes en forme du moment, l'Italien Fognini. Le récent vainqueur des tournois de Stuttgart et de Hambourg s'est incliné face au toujours imprévisible Ernest Gulbis au terme d'une rencontre particulièrement décousue (6-3, 1-6, 6-1). Tomas Berdych, l'un des grands outsiders du tournoi, n'a connu aucune difficulté face à l'Ukrainien Oleksandr Dolgopolov Jr. (6-3, 6-4) alors que Juan Martin Del Potro a dû s'employer face au Croate Dodig (6-4, 4-6, 7-5).

Nadal sans bandage

On l'attendait au tournant. Disparu prématurément par la petite porte du All England Club de Wimbledon, Rafael Nadal disputait son premier match depuis cette défaite surprise face au Belge Darcis à Londres. Visiblement totalement remis d'un genou supposé récalcitrant, l'Espagnol, qui jouait sans bandage, a impressionné face au local Jesse Levine. Profitant de l'indigence de son adversaire au service (9 double fautes), Nadal a enchaîné huit jeux de suite pour s'imposer facilement (6-2, 6-0). Au delà de la sécheresse du score, il faudra surtout retenir les déplacements et les flexions apparemment sans douleur du côté du n°4 mondial. Comme au bon vieux temps. 

Les résultats :  

Denis Istomin (UZB) bat Filip Peliwo (CAN) 6-3, 3-6, 6-3
Rafael Nadal (ESP/N.4) bat Jesse Levine (CAN) 6-2, 6-0
Jerzy Janowicz (POL/N.15) bat Frank Dancevic (CAN) 7-6 (7/5), 3-6, 6-4
Marinko Matosevic (AUS) bat Tommy Haas (GER/N.10) 5-0 (abandon)
Benoît Paire (FRA) bat Stanislas Wawrinka (SUI/N.8) 6-2, 7-6 (7/2)
Tomas Berdych (CZE/N.5) bat Oleksandr Dolgopolov Jr. (UKR) 6-3, 6-4
Vasek Pospisil (CAN) bat Radek Stepanek (CZE) 6-2, 6-4
Ernests Gulbis (LAT) bat Fabio Fognini (ITA/N.13) 6-3, 1-6, 6-1
Andy Murray (GBR/N.2) bat Marcel Granollers (ESP) 6-4, 7-6 (7/2)
Milos Raonic (CAN/N.11) bat Mikhail Youzhny (RUS) 6-4, 6-4
Nikolay Davydenko (RUS) bat Pablo Andujar (ESP) 6-1, 4-6, 6-3
Alex Bogomolov (RUS) bat David Ferrer (ESP/N.3) 6-2, 6-4
Juan Martin del Potro (ARG/N.6) bt Ivan Dodig (CRO) 6-4, 4-6, 7-5

Julien Lamotte