Nick Kyrgios
Le joueur australien Nick Kyrgios | AFP - TORU YAMANAKA

Nick Kyrgios refait des siennes à Shanghaï

Publié le , modifié le

Nick Kyrgios a écopé de 1500 dollars d'amende pour son comportement lors de la rencontre du premier tour du Masters 1000 de Shanghaï face à l'Autrichien Andreas Haider-Maurer. S'il s'est facilement imposé 6-3, 6-2, le bouillant Australien, qui n'en est pas à sa première incartade sur le circuit, n'a pas apprécié les conditions dans lequelles il a jouées. Il a notamment déploré les bavardages d'un cameraman durant les échanges.

La réputation de Nick Kyrgios sur le circuit n'est plus à faire. Le tennisman de 20 ans est brillant par moment, mais parfois ingérable également. La "grande gueule" du circuit s'est encore illustrée lors du Masters 1000 de Shanghaï, un tournoi qu'il a qualifié de "cirque". Après s'être plaint des ramasseurs de balle selon la presse, il en a rajouté une couche sur la "surface de 'merde'", visiblement pas à son goût, avant de critiquer les conditions d'organisation, les qualifiant de "dingues". Mais le pire pour lui étant les cameramen au bord du court. "Ils (les cameramen, ndlr) discutaient pendant les points", a-t-il lancé. Il a obtenu gain de cause puisque le cameraman a finalement été exclu du court. "Bien sûr, j'attendais beaucoup plus de la part d'un Masters 1000", a dit Kyrgios.  "Vous ne verrez jamais Roger (Federer) ou Rafa (Rafael Nadal) jouer sur un court dans de telles conditions", avait-il ajouté.

Pas son coup d'essai

Déjà double quart de finaliste de Grand Chelem (Wimbledon 2014, US Open 2015), Nick Kyrgios a du talent plein les mains mais une langue un peu trop pendue. Cet été, au 2e tour du Masters 1000 de Montréal contre Stan Wawrinka, il avait fait en plein match des remarques désobligeantes sur la nouvelle compagne du joueur suisse. A l'US Open, il avait fait mine de dormir lors d'un changement de côté contre Andy Murray. Kyrgios a écopé de plusieurs amendes de la part de l'ATP cette année et d'une suspension de 28 jours avec sursis pour ces propos au 2e tour du tournoi de Montréal en août. Ces sanctions seront immédiatement levées à compter du 24 février 2016 à condition que Kyrgios "ne soit pas à nouveau condamné pour agression physique ou verbale", et qu'il n'écope pas d'une amende de plus de 5000 dollars (4300 euros) "pour toute autre infraction au règlement", avait précisé l'ATP.