Rafael Nadal
Rafael Nadal | STEPHEN DUNN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Nadal traîne, les Suisses filent

Publié le , modifié le

Pour leur entrée en lice dans le Masters 1000 d'Indian Wells, les Suisses Roger Federer et Stanislas Wawrinka n'ont pas eu à forcer leur talent, à la différence du N.1 mondial Rafael Nadal. Gaël Monfils s'est lui aussi qualifié pour le 3e tour après une victoire convaincante contre l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky (6-2, 6-4).

Auréolé de son succès à Dubaï, le 78e de sa carrière, Federer a retrouvé  avec gourmandise un tournoi qu'il a déjà remporté à quatre reprises. L'ancien N.1 mondial s'est imposé en deux manches face au Français  Paul-Henri Mathieu 6-2, 7-6 (7/5), mais le Suisse de 32 ans s'est  singulièrement compliqué la tâche en fin de rencontre. Alors qu'il menait 6-2, 5-4 avec son service à suivre, il a laissé Mathieu  revenir dans la rencontre et le pousser jusqu'au jeu décisif, avant de  resserrer son jeu dans le tie-break. "C'est important de gagner, c'est différent de Dubaï, il faut forcer  plus, mais je suis satisfait", a estimé le 8e joueur mondial.

Autre Français en lice ce dimanche, Gaël Monfils a connu un sort plus clément contre Stakhovsky. "J'étais bien, j'ai continué dans le même esprit que ce que j'ai  développé", a-t-il insisté. Seul point négatif pour le Français qui sera opposé à l'Italien Fabio  Fognini au 3e tour, une douleur aux ischio-jambiers survenu en début de match  sur un service. Pas de frayeur non plus pour le Suisse Stanislas Wawrinka: pour son premier  tournoi depuis son sacre à l'Open d'Australie, le 4e joueur mondial a écarté le  Croate Ivo Karlovic 6-3, 7-5. "Je suis très heureux de mon match, j'ai bien lâché mes coups, je me sens  bien physiquement et tennistiquement", a souligné le N.3 mondial qui pourrait  retrouver son ami et partenaire de double Federer en quart de finale. 

Nadal sur des oeufs

En revanche, l'entrée en matière de Nadal a été beaucoup plus délicate. Le N.1 mondial et tenant du titre a eu besoin de 2 h 25 minutes de jeu pour  venir à bout de Stepanek. La faute à un service déficient (8 double-fautes et seulement deux aces) et  des sautes de concentration bien utilisées par le Tchèque de 35 ans, 50e au  classement ATP. "Je n'ai pas encore confiance à 100% dans mon service", a reconnu Nadal qui  ressent toujours des douleurs au dos remontant à sa finale de l'Open  d'Australie perdue contre Wawrinka. "Stepanek n'est pas le genre de joueur qu'on aime rencontrer au 1er tour.  Je ne crois pas que j'ai mal jouer", a-t-il insisté. 

Murray aussi a souffert: l'Ecossais a eu besoin de trois sets pour venir à  bout du Tchèque Lukas Rosol 4-6, 6-3, 6-2. "J'ai toujours du mal en début de tournoi ici", a constaté Murray qui s'est  imposé sur le ciment californien en 2009 mais qui restait sur deux éliminations  dès son entrée en lice en trois ans. "J'étais mené d'un set, j'avais perdu mon service dans la 2e manche, mais  j'ai réussi à trouver le moyen de gagner, c'est le plus important", a insisté  le vainqueur de Wimbledon 2013 qui n'a pas retrouvé le niveau d'avant son  opération au dos de l'automne dernier.

AFP

Masters 1000