Nadal s'arrache, Wawrinka se crashe

Nadal s'arrache, Wawrinka se crashe

Publié le , modifié le

Rafael Nadal a dû batailler pour se défaire de Nick Kyrgios au 3e tour du Masters 1000 de Rome après un match superbe (6-7, 6-2, 6-4). Novak Djokovic aussi pour redresser une situation mal embarquée et s'imposer finalement devant le Brésilen Thomaz Bellucci (0-6, 6-3, 6-2). Juan Monaco a créé une petite sensation en éliminant Stan Wawrinka, tenant du titre à Roland Garros,(6-7, 6-3, 6-4). L'Argentin affrontera le surprenant Lucas Pouille en quart de finale.

Rafael Nadal passait un sacré test face à Nick Kyrgios en cette fin de journée romaine. Pas tant que le jeune Australien soit (encore) une terreur sur terre battue mais son jeu flamboyant et risque-tout avait tout pour contrarier les desseins de l'Espagnol. Il l'avait déjà fait par le passé, à Wimbledon. Mais cette fois, Nadal ne s'est pas laissé surprendre par la fougue de la nouvelle terreur du circuit, même si la perte de la première manche, après avoir manqué une balle de set à 5-4 sur le service adverse, aurait pu le replonger dans les abîmes du doute.

Mais, à voir sa réaction, il semblerait bien que cette période de crise soit derrière le Majorquin. Très en jambes, frappant long et fort, Nadal a su faire reculer Kyrgios, le pousser à la faute, ébranler sa confiance au service (seulement 45% de points gagnés par l'Australien derrière sa deuxième balle). Le tournant du match s'est sans doute situé à 1-1 dans le troisième set. A l'issue de ce jeu de 10 minutes, l'Espagnol parvenait à ravir l'engagement adverse sur un anthologique coup droit en bout de course.

Nadal fonce sur Djokovic

Dès lors, l'ex-numéro 1 mondial parvenait à juguler les derniers assauts de Kyrgios pour se hisser en quart de finale où il retrouvera un certain..Novak Djokovic qui s'est imposé dans la soirée contre le Brésilien Thomaz Bellucci. Non sans avoir connu quelques frayeurs, notamment dans un premier sert où le Serbe transparent ne parvenait pas à répliquer aux coups d'une Bellucci en réussite. Il y avait sans doute longtemps que Djokovic n'avait pas concéder ainsi un 6-0. Cela avait en tout cas pour effet d'aiguillonner Djokovic qui remettait ensuite son jeu dans le bon sens, et arborait son étiquette de favori, en parvenant à faire déjouer le Brésilien. Mais que ce fut compliqué tout de même ! Djokovic peut s'attendre à une opposition solide contre Nadal. ! Source de motivation supplémentaire pour le "Taureau de Manacor" : s'il remporte Rome, il sera assuré d'être tête de série n°4 à Roland Garros et donc d'éviter le Serbe dès les quarts de finale. 

A quelques jours de défendre son titre Porte d'Auteuil, Stan Wawrinka ne se présente pas dans les meilleures dispositions pour espérer faire le doublé à Roland Garros. Le Suisse, déjà battu dès son premier match la semaine dernière au tournoi de Madrid face à l'Australien Kyrgios, n'offre aucune garanti dans son jeu. Lui qui avait écrasé le Grand Chelem parisien en jouant un tennis supersonique se perd désormais en fautes directes, signes d'un manque de confiance flagrant. "Stan the Man" force son jeu, force son service également (seulement 49% de premières balles).

Wawrinka n'a donc gagné qu'un match sur terre battue depuis son quart de finale perdu contre Rafael Nadal le 15 avril à Monte Carlo, celui remporté mardi à Rome face au Français Benoît Paire (5-7, 6-2, 6-1). Face à un joueur qui a fait les erreurs et les points gagnants, Juan Monaco, 114e mondial, a eu le mérite de rester solide et régulier pour finalement forcer la décision. En quart de finale, l'Argentin retrouvera Lucas Pouille, tombeur de David Ferrer, ce qui veut dire qu'il y aura forcément un invité surprise dans le dernier carré. 

Autre tête de série a avoir mordu la poussière du Foro Italico, le Tchèque Tomas Berdych, qui n'a pas touché terre face au Belge David Goffin (N.12) facilement victorieux 6-0, 6-0 !

francetv sport @francetvsport

Masters 1000