L'Espagnol Rafael Nadal au service à Indian Wells
L'Espagnol Rafael Nadal au service à Indian Wells | AFP - GETTY IMAGES

Nadal sans problème en quarts à Indian Wells, Kecmanovic poursuit son rêve

Publié le , modifié le

Au lendemain de l'élimination de son rival Novak Djokovic, Rafael Nadal n'a pas raté la marche pour aller en quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells. Opposé au qualifié Filip Krajinovic (113e mondial), issu des qualifications, la tête de série N.2 s'est imposée 6-3, 6-4. Battu en qualifications mais intégré dans le tableau final en tant que lucky-loser après le forfait d'Anderson, Miomir Kecmanovic (130e mondial) s'est qualifié pour les quarts en profitant de l'abandon de Nishioka alors qu'il avait gagné le 1er set 6-4.

Ancien 26e mondial, Filip Krajinovic n'a pas résisté à la tornade Nadal. Après avoir laissé deux jeux à Donaldson au 2e tour, quatre à Diego Schwartzman au 3e tour, il n'en a laissé que six los de ce 8e de finale contre le Serbe. Contrairement à Novak Djokovic, éliminé la nuit précédente qui a avoué ne pas être au top, l'Espagnol n'a laissé paraître aucune faiblesse. Tout juste a-t-il rouspété auprès de l'arbitre au sujet du soleil qui se reflétait sur un objet métallique et qui l'éblouissait. Trois breaks réalisés, un concédé, l'Ibère a joué sa partition proprement. 

De son côté, Miomir Kecmanovic poursuit un joli rêve, qui pourrait bien être le début d'une belle carrière. A 19 ans, le voilà en quarts de finale d'un tournoi dans lequel il a connu la défaite. Eliminé au dernier tour des qualifications, il avait en effet été repêché après le forfait de Kevin Anderson. Vainqueur de Marterer au 2e tour, de Djere au 3e, il a profité de l'abandon du Japonais Nishioka, alors qu'il menait 6-4.

Un quart en Masters 1000 et un loto

Du coup, il se trouve en quarts d'un Masters 1000 pour la première fois de sa carrière. Il est même entré dans l'histoire en devenant le premier "lucky loser" (repêché) à atteindre les quarts de finale d'un Masters 1000 depuis la création de cette catégorie de tournois en 1990.
Avant son arrivée à Indian Wells, il n'avait pourtant remporté qu'un seul match sur le circuit ATP, en janvier à Brisbane.

Mais attention, il ne vient pas de nulle part. 130e mondial aujourd'hui (mais assuré d'être dans le Top 100), il était N.1 junior en 2016 devant un certain Stefanos Tsitsipas, tandis que Felix Auger Aliassime était 4e de ce classement. Indian Wells pourrait donc être une belle rampe de lancement pour sa carrière. Il bénéficie déjà d'une wild-card pour le prochain Masters 1000, à Miami. Et ce n'est pas fini. "Tout est possible à ce stade du tournoi. Il y a une semaine, j'étais éliminé et maintenant je suis en quarts, si je continue à jouer aussi bien, on verra ce qu'il se passera", a-t-il souligné. Mais il l'a assuré: il va jouer au loto avant la fin de la semaine: "Il faut absolument que je le fasse, car tout ce qui se passe en ce moment est trop beau".

Résultats du 4e tour

Miomir Kecmanovic (SRB) bat Yoshihito Nishioka (JPN) 6-4, 0-0 (abandon)
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Filip Krajinovic (SRB) 6-3, 6-4

Masters 1000