Rafael Nadal
Rafael Nadal | VALERY HACHE / AFP

Nadal à réaction

Publié le , modifié le

D'abord malmené par le Russe Gabashvili, Rafael Nadal a haussé son niveau de jeu pour se qualifier mercredi en huitièmes de finale (6-4, 6-1). Au prochain tour, l'Espagnol affrontera l'Italien Andreas Seppi. De son côté, Stanislas Wawrinka (N.3) a éliminé le Croate Marin Cilic en deux sets 6-0, 6-2. Le Suisse rencontrera au tour suivant l'Espagnol Nicolas Almagro, vainqueur de Nicolas Mahut 7-6, 6-3.

Rafael Nadal s'est partiellement rassuré à Monte-Carlo. Lui qui restait sur une défaite en finale l'an passé contre Djokovic, après avoir remporté huit fois le titre sur le Rocher, a tout d'abord franchement inquiété. Lent, emprunté, l'Espagnol subissait la loi d'un Gabashvili franchement décomplexé. Le Russe, 58e au classement et tombeur de Gilles Simon au tour précédent, profitait de la mise en route poussive de son adversaire pour frapper tout ce qui bougeait avec un maximum de réussite. Avec un break réalisé d'entrée, Gabashvili évoluait en pleine confiance au point même de se procurer une balle de 4-1 sur le service de Nadal. Auteur d'une magnifique volée de coup droit en extension, le n°1 mondial écartait le danger et se lançait, enfin, dans le match. 

"Toujours un plaisir"

Très vite, le Majorquin réglait la mire en dépit de conditions météo (vent et nuages) peu propices à la mise en place de son lift ravageur. Revenu au score (3-3), il ravissait l'engagement du Russe à 4-4 pour boucler la première manche en déroulant (6-4). Dès lors, et en dépit d'un debreak "évitable" à 4-0 en sa faveur lors d'un deuxième set à sens unique, Nadal était redevenu le patron sur le court. Et il le rappelait une dernière fois d'un ultime coup droit en bout de course. Comme pour faire passer un message. Il devra toutefois éviter les pannes de réveil face à Seppi au prochain tour, l'Italien ayant sorti son compatriote Andujar. "C'est toujours un plaisir de revenir à Monte Carlo et de jouer sur terre battue, rappelait le vainqueur du jour au micro de Canal +. Les premières amours ne s'oublient jamais. 

Wawrinka déroule

Stanislas Wawrinka, N.3 mondial, est aussi entré en boulet de canon dans le tournoi  en démolissant mercredi le Croate Marin Cilic (27e)  6-0, 6-2. Le vainqueur lde 'Open d'Australie s'est imposé en seulement 45 minutes, se montrant encore plus rapide que son compatriote Roger Federer (4e), victorieux  un peu plus tôt en 52 minutes (6-1, 6-2) du Tchèque Radek Stepanek (41e).Or, Cilic est un adversaire encore plus dangereux que le vétéran Stepanek.  Avant cette journée, le Croate était le deuxième joueur après Federer (24) à compter le plus de victoires (23) sur le circuit en 2014.
Mais sur une surface qui ne l'avantage guère, le protégé de Goran  Ivanisevic n'a pas existé, handicapé par un service indigent dans le premier  set (37% de premières balles). Cilic n'a marqué que 7 points dans cette manche, et s'il a un peu mieux  lutté par la suite, Wawrinka est resté de très loin le meilleur joueur sur le  court.

Les résultats :

Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Teimuraz Gabashvili (RUS) 6-4, 6-1
Andreas Seppi (ITA) bat Pablo Andújar (ESP) 7-6 (7/5), 5-7, 6-4
Tommy Robredo (ESP/N.11) bat Julien Benneteau (FRA) 4-6, 6-0, 6-1
Milos Raonic (CAN/N.8) bat Lu Yen-Hsun (TPE) 6-7 (4/7), 6-2, 6-1
Fabio Fognini (ITA/N.10) bat Roberto Bautista (ESP) 7-6 (8/6), 6-4
Lukás Rosol (CZE) bat Michael Llodra (FRA) 6-4, 6-4
Roger Federer (SUI/N.4) bat Radek Stepanek (CZE) 6-1, 6-2
Stanislas Wawrinka (SUI/N.3) bat Marin Cilic (CRO) 6-0, 6-2
Nicolas Almagro (ESP/N.15) bat Nicolas Mahut (FRA) 7-6 (7/3), 6-3

Julien Lamotte