Rafael Nadal
Rafael Nadal, poing serré. | GABRIEL BOUYS GABRIEL BOUYS / AFP

Nadal empereur de Rome

Publié le , modifié le

Rafael Nadal n'a fait qu'une bouchée de Roger Federer (6-1, 6-3) en finale du Masters 1000 de Rome pour empocher un nouveau titre sur terre-battue. Toujours aussi solide, le Majorquin a profité d'un Federer pas dans son assiette pour engranger un maximum de confiance à quelques jours du début de Roland-Garros.

Un sens-unique. Pour ce 30ème "classique" du tennis mondial, jamais Roger Federer n'aura semblé en mesure de contester la suprématie de son éternel rival, qui remporte là son 7e titre à Rome. Ultra-solide, Rafael Nadal aura récité tranquillement sa partition, tout heureux de tomber sur un Federer considérablement gêné par les fortes rafales de vent qui soufflaient sur le court central romain. Auteur de 32 fautes directes, le Suisse n'a jamais pu rivaliser avec la machine Nadal. 

A l'exception des deux premiers jeux, il n'y aura donc pas vraiment eu de match. Rapidement, Nadal prend la mesure de son adversaire. Ses grands lifts font beaucoup de mal au Suisse, qui commet beaucoup trop de fautes pour espérer lancer un bras de fer. Breaké à 1-1, Roger Federer sombre et encaisse huit jeux d'affilée (6-1, 3-0). Nadal, lui, continue de faire ce qu'il sait faire de mieux. Il joue long, fait courir son adversaire et accélère quand il le faut, comme sur ce revers gagnant qui lui offre la première manche.

Nadal protégé à Roland

Le Suisse n'a pas résisté aux coups de "Rafa"et le public romain n'a pas vu un "remake" de la finale marathon de 2006, remportée en cinq sets et cinq heures par Nadal. Federer ne s'est réveillé qu'en fin de match, prenant une fois le service de son adversaire à 5-1 pour éviter une défaite trop cuisante.

Nadal, qui n'a disputé que des finales depuis son retour de blessure en février, remporte son sixième tournoi de l'année, à une semaine de  Roland-Garros dont il sera encore le grand favori. L'Espagnol s'est également protégé pour le tirage au sort du grand chelem sur terre battue en assurant la place de tête de série N.4 à Paris grâce à sa  victoire sur le Foro Italico.

Vidéo : Nadal balaye Federer à Rome

Voir la video

Victor Patenôtre