Rafael Nadal
Rafael Nadal | DOMINIQUE FAGET / AFP

Nadal au septième ciel à Madrid

Publié le , modifié le

Rafael Nadal (N.5) s'est qualifié pour sa septième finale consécutive depuis son retour à la compétition en février en disposant de l'inattendu Pablo Andujar (6-0, 6-4) en 1h17 en demi-finale du Masters 1000 de Madrid. Le Majorquin rencontrera dimanche Stanislas Wawrinka, tombeur dans la soirée de Tomas Berdych 6-3, 4-6, 6-4. Il tentera de décrocher son troisième titre sur la terre-battue madrilène (19h).

Et à la fin... c'est Nadal qui gagne. Pour la septième fois en sept tournois en 2013, Rafael Nadal est en finale. Sur la terre-battue de Madrid, il a facilement validé son billet en disposant de son compatriote Pablo Andujar 6-0, 6-4. 1h17 de jeu a suffi au Majorquin pour se qualifier pour sa cinquième finale à Madrid. Il tentera dimanche d'y décrocher son troisième titre, après ceux de 2005 (en indoor) et 2010, en plus de ses finales en 2009 et 2011. Rafael Nadal s'est en tout cas réconcilié avec le tournoi de Madrid, qu'il avait boudé la saison passée à cause de sa terre-battue bleue et trop glissante. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, sa qualification pour la finale lui permet de toujours espérer mathématiquement récupérer la tête de série numéro 4 avant Roland-Garros, aux dépens de David Ferrer. 

Un 40e titre sur terre-battue ?

Si on avait laissé "Rafa" au bord du gouffre vendredi face à Ferrer, il a cette fois nettement dominé son sujet. Il faut dire que la qualification de Pablo Andujar pour les demies était déjà un exploit en soit. Invité par les organisateurs, le 113e mondial n'avait que très peu d'armes pour contrer le jeu de Nadal, même encore incertain dans ses déplacements. Crispé par l'enjeu, le joueur de 27 ans a pris plus d'un set pour se libérer. Dans le deuxième set, il est toutefois parvenu à obtenir plusieurs occasion de mener 4-2, sans réussir à les convertir (0/3). Nadal, de son côté, était trop puissant. Avec 28 coups gagnants pour 12 fautes directes, il a fait un match plein. De quoi le satisfaire pleinement : "Les résultats ne pourraient pas être meilleurs, a-t-il dit à la télévision espagnole La Sexta, après son succès. Il y a cinq mois, je ne pouvais pas rêver à tout ce qui s'est passé ces derniers mois. C'est toujours un rêve de disputer une nouvelle finale ici à domicile, à Madrid", a ajouté le Majorquin, 26 ans.

Dimanche, face à Stanislas Wawrinka, tombeur de Tomas Berdych, Nadal visera la 30e victoire de le saison. Cette année, seuls Horacio Zeballos (Vina Del Mar) et Novak Djokovic (Monte-Carlo) ont réussi à le faire chuter. Dans la "Caja Magica", il tâchera de décrocher le 55e titre de sa carrière, le 40e titre de sur l'ocre. Il ferait alors aussi bien que l'Autrichien Thomas Muster, référence des années 90. Et ne serait plus qu'à cinq titres du record absolu de Guillermo Villas, l'ancienne gloire argentine. La prochaine étape logique pour le plus grand terrien de tous les temps, qui pousserait un peu plus loin son propre record avec un 23e Masters 1000.

Wawrinka, marathonien à Madrid

Dans la deuxième demi-finale du jour, Stanislas Wawrinka a pris difficilement la mesure du Tchèque Tomas Berdych (N.6) 6-3, 4-6, 6-4. Au lendemain de son match aux couteaux face à Jo-Wilfried Tsonga (terminé à 2h du matin) le Suisse a eu bien du mal à tenir physiquement mais il s'est accroché. Même lorsqu'il était mené 4-2 (40-15) dans la dernière manche, il a su garder les nerfs solides. Vainqueur la semaine dernière à Estoril, "Stan The Man" continue de surfer sur la délicieuse vague du succès. Il disputera sa deuxième finale de Masters 1000 (après celle perdue en 2008 à Rome), la seconde sur terre-battue.

Face à Rafael Nadal (19h), il s'attaque à un morceau de taille puisqu'il ne l'a jamais vaincu en huit confrontations. Il ne lui a même jamais pris un set en trois matchs sur terre ! Mais les éliminations consécutives de Djokovic, Federer et Murray l'ont prouvé : à Madrid, tout est possible.

Simple messieurs (Demi-finales) :

Rafael Nadal (ESP/N.5) bat Pablo Andújar (ESP) 6-0, 6-4
Stanislas Wawrinka (SUI/N.15) bat Tomas Berdych (RTC/N.6) 6-3, 4-6,  6-4