Andy Murray
La frustration d'Andy Murray | MAXPPP - JOHN G. MABANGLO

Murray tombe sur Raonic à Indian Wells

Publié le , modifié le

Andy Murray (N.5) n'a pas réussi à atteindre les quarts de finale du Matsers 1000 d'Indian Wells, vaincu en 8e par Milos Raonic (N.10) 4-6, 7-5, 6-3. Pour son cinquième tournoi depuis son retour à la compétition, l'Ecossais a encore affiché de grosses carences physiques, traditionnellement son point fort. Le Canadien affrontera Dolgopolov au prochain tour.

Andy Murray a du mal à revenir à son meilleur niveau. Visiblement en manque d'une bonne condition physique après son opération du dos qui l'a éloignée en fin de saison dernière, il a subi une défaite contre un Milos Raonic qui ne lui a pas fait de cadeau en 8e de finale. Ou plutôt, il a réussi à réduire nettement son nombre de fautes directes pour arracher le deuxième set, et ensuite tenir le coup dans le troisième. Auteur de 15 aces dans cette rencontre, le Canadien n'a pas eu un grand Murray en face de lui. Dans le désert californien, l'Ecossais n'a pu délivrer que 4 aces (pour 3 double-fautes), et il n'a pas bien retourné (16% sur de points les 1ers services, 48% sur les 2e). Faisant partie des tout meilleurs relanceurs du circuit, il a fait moins bien que son adversaire (28% de points sur 1ères balles, 56 % sur 2e). Un signe. Et surtout, sur plein de courses, il a paru gêné, se tenant un coup le bas du dos, faisant jouer son bassin comme pour le débloquer.

"A partir de ce moment, je n'ai pas bien joué, j'ai raté des coups faciles  que je réussis 99 fois sur 100", a-t-il regretté. "Jusque là, je jouais plutôt bien, c'est pourquoi je suis déçu. Ce qui  m'inquiète, ce n'est pas les défaites, car j'ai perdu contre Federer (quarts de  finale de l'Open d'Australie, NDLR), Cilic (quarts de finale à Rotterdam, NDLR)  ou Dimitrov, mais d'avoir des passages comme j'ai eu au 3e set", a ajouté Murray.

Quart de finaliste en Australie, à Rotterdam et demi-finaliste à Acapulco, Andy Murray poursuit son retour à la compétition. Avec son lot de frustrations et de déceptions. Pour Milos Raonic, malgré les difficultés de son adversaire, ce succès est bon à prendre. Malmené dans le 2e set, il a su faire pencher la balance de son côté, puis effacer le break concédé en début de 3e set pour revenir à (2-2). L'enchaînement de trois jeux de suite lui a été salutaire. Pour son tournoi de retour depuis sa blessure à la cheville gauche à l'Open d'Australie, le Canadien refait le plein de confiance.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Masters 1000