Stanislas Wawrinka
Stanislas Wawrinka | AFP PHOTO / VALERY HACHE

Monte-Carlo:Stanislas Wawrinka en demies

Publié le , modifié le

Stanislas Wawrinka, N.3 mondial, s'est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 de Monte-Carlo en battant ce vendredi le Canadien Milos Raonic (N.10) en deux sets 7-6 (7/5), 6-2. Le Suisse affrontera samedi en demi-finale un Espagnol, Rafael Nadal (N.1), octuple vainqueur du tournoi entre 2005 et 2012, ou David Ferrer (N.6).

"Je ne pouvais pas rêver mieux pour mon premier tournoi de l'année sur  terre battue", a-t-il déclaré. "En demi-finale, quoi qu'il arrive, ce sera  difficile. Mais je suis en confiance. J'ai prouvé que je me sentais bien et que  quand je suis en forme je peux battre n'importe qui." Ce sera aussi la cinquième demi-finale de sa carrière dans en Masters 1000.  Avec ce résultat, Wawrinka confirme qu'il a définitivement pris rang parmi les  tout meilleurs joueurs mondiaux, à 29 ans. 

Il avait éprouvé quelques difficultés à enchaîner après sa victoire  surprise à l'Open d'Australie en janvier, en étant éliminé en huitièmes de  finale des deux précédents Masters 1000 en mars, à Indian Wells puis Miami. Raonic, l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération à 23 ans,  était le seul avec Novak Djokovic (N.2) et Roger Federer (N.4) à avoir atteint  les quarts de finale des trois premiers Masters 1000 de la saison. 

Avec sang froid

Pour son premier quart à Monte-Carlo, le grand Canadien (1,95 m) a démontré  que, s'il est évidemment plus à l'aise sur dur ou surfaces rapides, il était  capable de s'adapter à la terre battue. Il a obligé le Suisse à s'employer dans le premier set, en cherchant dès  que possible à abréger les échanges. Mais Wawrinka a gardé son sang froid, en  particulier dans le tie-break, lors duquel Raonic a mené 3-0, puis 5-4 avec  deux services à suivre. 

Encore perturbé par la perte de ce set, le Canadien s'est laissé breaker  d'entrée de seconde manche, après avoir mené 40-0. Très sûr de lui-même,  Wawrinka, qui avait profité au tour précédent du forfait de l'Espagnol Nicolas  Almagro, a enfoncé le clou avec un nouveau break pour mener 5-2.

"Depuis que je suis arrivé  ici (à Monte-Carlo), j'ai l'esprit libre, a poursuivi Stan Wawrinka. La Coupe Davis m'a aidé, surtout  maintenant que Roger joue dans l'équipe. Je sais que je suis censé être parmi  les favoris, mais chaque fois que je joue un match, je suis dans l'état  d'esprit d'un outsideur qui essaie seulement de gagner un match supplémentaire."

AFP

Masters 1000