Rafael Nadal coup droit Monte-Carlo 2016
Le coup droit puissant de l'Espagnol Rafael Nadal | CITIZENSIDE / Anne Guardiola / citizenside

Monte-Carlo: Nadal retrouve le chemin de la finale

Publié le , modifié le

Alors que sa dernière finale à Monte-Carlo remontait à 2013, Rafael Nadal s'est imposé, ce samedi, face au Britannique Andy Murray en trois sets 2-6, 6-4, 6-2 après 2h43 de jeu. A la peine en début de rencontre, le Majorquin, tête de série N.5, a su se ressaisir tout en puissance et faire douter et trébucher son adversaire. En finale, dimanche, Nadal affrontera forcément un joueur français puisque l'autre demi-finale opposera Jo-Wilfried Tsonga à Gaël Monfils.

Avantage Murray

Si Roger Federer estimait en conférence de presse que le favori pour la victoire finale était Rafael Nadal, l’entame de match entre l’Espagnol et Andy Murray était bien loin de confirmer le sentiment du Suisse. Nadal, tête de série N.5, peinait en effet à trouver son rythme et à jouer son meilleur tennis. Sous un franc soleil printanier, Murray breakait son adversaire à 4-2 puis confirmait 5-2. Dominateur dans cette première manche, l’Ecossais bouclait l’affaire sur le score de 6-2 face à un Nadal auteur d’un nombre de points gagnants tout à fait insuffisant et d’une flopée de fautes directes, notamment sur son coup droit.

Retour fulgurant de Nadal

En début de second set, Nadal semblait avoir enfin trouvé ses marques et breakait Murray dès le premier jeu. Mais sur une double faute du Majorquin, l’Ecossais égalisait. Ce dernier reprenait ensuite l’avantage mais « Rafa » ne s’avouait pas vaincu. Il effectuait même un joli retour, profitant d’une baisse de régime flagrante de son adversaire du jour. 4-3 puis 5-3, l’Espagnol redonnait espoir à ses supporters. Mais s’il montait largement en puissance au fil des points, Nadal voyait son adversaire revenir à 4-5 après un neuvième jeu très accroché. C’était toutefois sur un jeu blanc parfaitement mené que l’Espagnol remportait le second set 6-4 et se relançait ainsi dans cette demi-finale, sa 11e en 12 participations.

Nadal impressionne, Murray subit

Sur sa lancée, Nadal se montrait implacable, breakant Murray dès le premier jeu de la troisième manche. On sentait alors l’Ecossais abasourdi par le retour en force de Nadal et indécis quant à la stratégie à adopter pour inverser la vapeur. Et les trois jeux blancs qu’il encaissait ensuite ne lui permettait absolument pas de retrouver la confiance, ni même son tennis du début de match (4-1 pour Nadal). Murray s'accrochait mais les dés en étaient jetés. Nadal, impérial, concluait victorieusement sur le score de 6-2, après toutefois un ultime jeu disputé, 5 balles de matches et  2h43 d’effort sur le court monégasque.

Dimanche, en finale, Nadal tentera de remporter sa 9ème victoire monégasque. Pour ce faire, il lui faudra se défaire du vainqueur du duel 100% français entre Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils.

Isabelle Trancoën