Monte-Carlo : le coup d’envoi de la saison sur terre battue

Monte-Carlo : le coup d’envoi de la saison sur terre battue

Publié le , modifié le

Avec un probable onzième titre, Rafael Nadal est une fois de plus la tête d’affiche du tournoi monégasque. En face, l’Autrichien Dominic Thiem pourrait bien lui faire de l'ombre. Le Français de 24 ans, Lucas Pouille, devrait aussi continuer sa progression. La grande interrogation du tournoi reste le cas Novak Djokovic. Le Serbe a fait de récents chamboulements au sein de son entourage et doit désormais composer après une tournée américaine catastrophique. Difficile de le voir parmi les meilleurs cette année.

C’est le premier tournoi de la saison sur terre battue. Cette année, le Masters 1000 de Monte-Carlo se déroulera du 15 au 22 avril dans les locaux du mythique Monte-Carlo Country Club (MCCC). Si par tradition le tournoi monégasque a toujours été apprécié des plus grands, il donne surtout le top départ du compte à rebours avant Roland-Garros, le 27 mai prochain. Seul Masters 1000 a ne pas être obligatoire, il souffre chaque fois de nombreux forfaits, et pas n’importe lesquels. Cette année, Roger Federer, Andy Murray ou encore Stan Wawrinka font partie des absents. Mais la présence de Rafael Nadal, obsédé par sa possible "undécima", du Croate Marin Cilic ou d’une équipe française emmenée par Lucas Pouille, laisse présager de belles surprises.                                                                            

Pour cette édition 2018, l’Hexagone sera largement représenté avec la présence de Gilles Simon, Adrian MannarinoJulien Benneteau, Pierre-Hugues Herbert,  Benoît Paire, Jérémy Chardy ou encore Richard Gasquet. Mais si la France se laisse rêver à un possible podium, c’est grâce à Lucas Pouille. Demi-finaliste l’an dernier, le numéro 11 mondial semble déterminer à aller plus loin en 2018. Le numéro 1 français évoquait justement ce dimanche 15 avril au micro de David Sandona pour Tout Le Sport son envie de remporter le tournoi sur terre battue : «  C’est un tournois que j’aime énormément donc j’ai à cœur de bien faire ici (…) Je me sens bien donc je vais essayer de faire une super semaine à Monaco ».

Un Djokovic en demi teinte

Mais le nordiste sait que la tâche sera difficile. D’abord, il devra faire face à des adversaires peu réguliers mais à la détermination certaine : le Croate Marin Cilic, l’Allemand Alexander Zverev, le Canadien Milos Raonic, le Tchèque Tomas Berdych ou encore le Japonais Kei Nishikori. Derrière, les tenaces Dominic Thiem, David Goffin, Grigor Dimitrov et l’imbattable Rafael Nadal, ne sont pas prêts à laisser leur place. 

Reste un Novak Djokovic en demi-teinte pour cette édition 2018. Après quelques mois catastrophiques sur les courts, notamment entachés par une blessure au coude, le Serbe a récemment changé de stratégie pour tenter de retrouver un peu de confiance. Fin mars, il a mis fin à sa collaboration avec Andre Agassi, après seulement un an. Puis c’était au tour de Radek Stepanek d’être remercié. Le Djoker a donc fini par rappeler celui qui l’a driver lors de ses plus grands exploits sur les cours, Marian Vajda. Sa dernière botte secrète pour espérer gagner le tournoi monégasque ?

Chloé Joudrier

Masters 1000