Monfils : "Mes soucis se règlent"

Monfils : "Mes soucis se règlent"

Publié le , modifié le

Gaël Monfils explique que les problèmes personnels qu'il avait évoqués à Miami en mars "se réglent progressivement", après sa victoire sur le Sud-africain Kevin Anderson, 6-4, 7-6 (7/4), mardi au premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo.

Q : Que s'est-il passé avec votre cheville touchée la semaine dernière à  Casablanca?
R : "Je suis rentré tout de suite parce que ma cheville avait bien enflé et  j'avais un peu peur. J'ai fait tout ce qu'il fallait pour essayer d'être prêt à  Monaco. J'ai repris samedi. J'ai tapé 40 minutes à Roland-Garros et ça a été.  Du coup j'ai pris la décision de venir ici".
   
Q : Vous n'avez pas eu d'appréhension sur le court?
R : "Un tout petit peu. J'avais de temps en temps quelques petites  douleurs. Ca met un peu de temps pour être à 100%, mais je trouve que je me  suis bien déplacé aujourd'hui et je ne l'ai pas trop senti. Donc ça s'est  plutôt bien passé".
  
Q : La victoire en Coupe Davis vous a aidé finalement, non?
R : "En fait, depuis le début de l'année je joue pas trop mal. J'ai eu un  petit souci à Miami, mais sinon je joue de mieux de mieux, je me sens bien et  j'essaie de garder cette constance".
  
Q : La saison sur terre battue, c'est une période importante pour vous...
R : "Roland-Garros oui. Mais maintenant j'essaie de moins me dire ça et de  jouer partout pareil. C'est une surface sur laquelle je me sens bien, mais au  final il n'y a que Roland".
   
Q : Vos résultats à Monte-Carlo ne sont pas extraordinaires. Pour quelle  raison?
R : "C'est une catastrophe. Vous ne vous rendez pas compte de la  satisfaction que c'est d'avoir gagné. Ca faisait longtemps que je n'avais pas  gagné de match ici. Je suis même sûr que je n'avais jamais gagné de match sur  le Central. Je ne sais pas pourquoi. J'ai un peu de mal ici. Et je suis content  de jouer demain (mercredi face à l'Espagnol Pablo Carreno Busta, ndlr) sur le  court des Princes, parce que c'est le seul endroit où j'arrive à gagner des  matches".
   
Q : A Miami vous aviez dit avoir des problèmes personnels. Où en êtes-vous,  tout est-il réglé?
R : "Ca va bien. Après, j'ai de petits problèmes. Mais je ne suis pas  rentré chez moi. Je suis allé à Paris pour être un peu plus avec ma famille. Du  coup je me sens de mieux en mieux et ça se voit sur le terrain. On va dire que  mes soucis se règlent progressivement".
   
Q : Qu'attendez-vous donc de cette saison sur terre battue?
R : "J'espère que je vais pouvoir gagner en confiance, car l'objectif reste  Roland-Garros. Et essayer physiquement d'être prêt pour tenir deux semaines,  parce que ça va vraiment être mon objectif. Et évidemment si je peux faire un  résultat avant, on ne va pas le laisser passer".

AFP

Masters 1000