Gaël Monfils
Gaël Monfils et son nouveau service | KEVIN VAN PAASSEN / AFP

Monfils écarte Raonic et fonce sur Djokovic

Publié le , modifié le

Gaël Monfils continue d'impressionner lors de la tournée nord-américaine. Déjà vainqueur à Washington, le numéro 2 français s'est hissé en demi-finale du Masters 1000 de Toronto en se débarrassant de Milos Raonic, 7e joueur mondial (6-4, 6-4). Dans le dernier carré, Monfils pourra étalonner ses récents progrès, notamment au service, face à Novak Djokovic, contre qui il a toujours perdu en onze confrontations.

"Quand je suis en forme, je suis difficile à battre". Pas de fausse modestie dans cette formule, juste la simple vérité. Gaël Monfils prend un malin plaisir à la démontrer depuis quelques semaines. Vainqueur à Washington du tournoi le plus important de sa carrière, le Français pourrait même viser encore plus haut au Canada et épingler un Masters 1000. Pour cela, il faudra tout de même se défaire en demi-finale d'un certain Novak Djokovic. Même si le numéro 1 mondial n'a pas particulièrement brillé depuis le début de la compétition et qu'il semble encore avoir du mal à digérer ses rêves envolés de Grand Chelem calendaire depuis son élimination précoce à Wimbledon, il reste un obstacle redoutable. Surtout pour "La Monf", incapable de trouver la clé face au Serbe en 11 matches et autant de défaites. 

Mais son niveau de jeu actuel, boosté par son nouveau geste de service où il n'engage plus les deux pieds joints, peuvent lui autoriser tous les espoirs. La démonstration de force face au héros local, Milos Raonic peut en attester. Le parisien a complètement étouffé le 7e joueur mondial, récent finaliste à Wimbledon, dont les services n'ont pas eu leur efficacité habituelle (7 aces, 74% de premières balles). Depuis son retour sur le circuit après deux mois de pause forcée à cause d'un virus qui l'a privé de Roland Garros, son tournoi de prédilection, Monfils a trouvé de la constance sous la direction du Suédois Mikael Tillstrom et se dirige à 29 ans à nouveau à grands pas vers le top 10 mondial.

Djokovic en demi-teinte

Pour battre l'ogre "Djoko", Monfils va devoir récupérer rapidement alors qu'il a disputé neuf matches en dix jours: "Mine de rien, il faut essayer de récupérer, car j'ai beaucoup puisé dans ma réserve d'énergie", a-t-il admis. "Contre Novak, il faut essayer de jouer un jeu agressif, d'être bien sur mon service, il faut aussi avoir une, deux ou trois tactiques en tête, Novak c'est le meilleur, il trouve toujours des réponses à tout", a prévenu le N.2 français. Djokovic s'est fait peur contre Berdych: alors qu'il s'était envolé dans le premier set pour mener 5-2, il a laissé le N.8 mondial revenir dans la rencontre en perdant ses repères au service. Dans le jeu décisif, il était mené 6/3 quand Berdych a à son tour perdu pied et laissé passer sa chance. Encore perturbé par sa déconvenue, le Tchèque a laissé filer la seconde manche et concédé sa 25e défaite en 27 matches contre Djokovic, dont douze de suite.

"Je ne sais pas comment je m'en suis tiré dans le tie-break, j'ai juste pris les points les uns après les autres", a admis le Serbe, éliminé au 3e tour de Wimbledon, déconvenue qui a repoussé son rêve de réussir le Grand Chelem calendaire. "Mon service ne fonctionnait pas bien du tout (5 double-fautes, 49% de premières balles, NDLR), je manquais de rythme. J'ai gagné le match en deux sets, c'est la seule satisfaction de la journée", a-t-il noté. L'autre demi-finale opposera le Suisse Stan Wawrinka au Japonais Kei Nishikori, qui ont battu respectivement le Sud-Africain Kevin Anderson (N.34) 6-1, 6-3 et le Bulgare Grigor Dimitrov (N.40) 6-3, 3-6, 6-2. Wawrinka, 5e mondial, mène trois victoires à une au bilan de ses confrontations face au 6e mondial.

Julien Lamotte

Masters 1000