Federer heureux vainqueur du Masters 1000 Miami 2017
Roger Federer est heureux : il a remporté son 26e Masters 1000 à Miami. | AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Miami : Roger Federer éteint Rafael Nadal pour son 26e Masters 1000

Publié le , modifié le

Décidément, rien ne peut le contrarier en ce moment. Roger Federer a remporté ce soir à Miami son 26e Masters 1000 en carrière après sa victoire sans appel sur son grand rival Rafael Nadal (6-3, 6-4 en 1h35). C'est tout simplement sa 19e victoire cette saison pour une seule petite défaite et il compte d'ores et déjà trois titres, pas des moindres : l'Open d'Australie, Indian Wells et Miami. Un exploit qu'il avait déjà réalisé en... 2006 !

Immortel et inégalable. Avec le Masters 1000 de Miami, Roger Federer a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès de titan. Un chapitre même puisqu'il signe son troisième doublé Indian Wells-Miami en carrière et son deuxième triplé Open d'Australie-Indian Wells-Miami. Et cet exploit datait de 2006 ! En fin de saison, à l'époque, il terminait numéro un mondial d'ailleurs... Onze ans plus tard, on a l'impression que rien n'a changé tant Rafael Nadal a subi les foudres du Maestro. Sixième à l'ATP avant le tournoi floridien et quatrième demain matin pour le nouveau classement, le Suisse semble marcher sur l'eau et joue tout simplement son meilleur tennis. A partir de là, tout le reste devient poésie sur le court et une question subsiste : qui peut l'arrêter ?

Quatre à la suite pour Roger face à Rafa

Alors qu'il vient de remporter son quatrième match consécutif (Bâle, Melbourne, Indian Wells et Miami) contre Rafael Nadal, une première dans sa carrière, Roger Federer a surtout empoché un nombre de points impressionnant en seulement trois mois. Suffisant pour faire l'impasse sur la majorité des tournois sur terre. Sur dur, durant cet hiver et en ce début de printemps, personne ne semblait capable de le vaincre. Son bilan ahurissant de 19 victoires pour une seule défaite parle pour lui. Ses succès lors des trois finales en question prouvent aussi qu'il a pris un ascendant important dans le jeu.

Ce soir encore, alors que Rafa avait eu plusieurs occasions de lui prendre son service, au premier comme au deuxième set (quatre balles de break sauvées !), l'enfant de Bâle n'a jamais abdiqué, ni paniqué. Il a patienté avant d'accélérer au bon moment, à l'image de ce revers long de ligne en demi-volée surréaliste à quelques instants du gain du match (6-3, 5-4, 15-15). En 1h35, l'Espagnol a tenté de résister mais jamais il a semblé inquiéter l'ex-numéro un mondial. Bref, les semaines passent, et se ressemblent sur la planète tennis. 2017 sera marquée, quoiqu'il arrive, par Roger Federer. Cette légende capable de revenir de très loin, à plus de 35 ans, et remporter les trois premiers tournois majeurs de l'année.

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet

Masters 1000